AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Stephen King - Coeurs perdus en Atlantide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fred
Myron Bolitar
Myron Bolitar


Messages : 1394
Date d'inscription : 07/10/2009

MessageSujet: Stephen King - Coeurs perdus en Atlantide   Mar 22 Déc - 19:50



1960 : Enfant solitaire et éveillé, Bobby Garfield, onze ans, grandit dans l'ombre de son père défunt et d'une mère autoritaire et excessive. Il passe son temps libre avec ses deux meilleurs amis, Carol Gerber et Sully-John. Tout bascule le jour où un nouveau locataire, Ted Brautigan, emménage dans l'immeuble. Après que le vieil homme et l'enfant se soient liés d'amitié, Ted, qui semble posséder d'extraordinaires facultés psychiques, révèle à Bobby être poursuivi par de mystérieux individus en manteaux jaunes. Il demande à Bobby d'ouvrir l'oeil pour lui en lui signalant toute activité étrange.

1966 : A l'université, Pete et ses compagnons de dortoir n'ont plus qu'une obsession en tête : les cartes. Passant leur temps en d'interminables parties de chasse-coeurs, ils négligent leurs études. Mais Pete va découvrir l'amour avec Carol Gerber et prendre peu à peu conscience du drame qui est en train de se jouer au Vietnam.

1983 : Willie, vétéran de la guerre du Vietnam, gagne sa vie en jouant les aveugles, mais reste hanté par un passé douloureux et un mal-être qui ne le quitte plus. La vie qu'il mène est pour lui une façon d'expier ce qu'il a fait à Carol Gerber en 1960.

1999 : Sully-John se rend à l'enterrement d'un camarade d'unité du Vietnam. C'est l'occasion pour lui d'évoquer de vieux souvenirs avec d'autres vétérans.

Bobby, Pete, Willie, Sully-John. Tous les quatre ont aimé Carol Gerber, qui a disparu sans laisser de traces à la fin des années 60, à un moment de leur vie. L'un d'eux arrivera à la retrouver.



Mon avis : CPEA est un chef-d'oeuvre que je ne cesserai jamais de vanter. Un roman hanté par le parfum des 60's, par la musique, l'amitié et l'enfance, mais aussi l'horreur, celle notamment de la guerre du Vietnam et ses conséquences. Avec des personnages forts et inoubliables, dont les destins se croisent pour le meilleur et pour le pire, et des moments de fantastique à la fois passionnants et insaisissables, ne faisant que passer comme un train dans la nuit. A chaque fois que l'on termine une partie de cette fresque, on prend une claque et on enchaîne jusqu'au point final, le coeur plein de gratitude.
Revenir en haut Aller en bas
Raphaël
Kay Scarpetta
Kay Scarpetta


Messages : 734
Date d'inscription : 22/08/2009
Age : 39
Localisation : Laval (53)

MessageSujet: Re: Stephen King - Coeurs perdus en Atlantide   Mer 23 Déc - 1:35

En lisant ce résumé, je n'ai pas pu m'empêcher de penser quelque chose : Stephen King n'a pas fini de nous surprendre !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.raphaeltexier.fr
 
Stephen King - Coeurs perdus en Atlantide
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» COEURS PERDUS EN ATLANTIDE de Stephen King
» Cujo - Stephen King (1981)
» DANSE MACABRE de Stephen King
» LA BALLADE DE LA BALLE ELASTIQUE... de Stephen King
» Connaissez-vous vraiment l'univers de Stephen King ? (Quizz)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marque ta page ! :: La Bibliothèque :: Fantastique / Horreur :: K-
Sauter vers: