AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Jean ECHENOZ - Les Grandes Blondes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nono
Admin
Admin
avatar

Messages : 9495
Date d'inscription : 17/08/2009
Age : 37
Localisation : Lyon

MessageSujet: Jean ECHENOZ - Les Grandes Blondes   Sam 12 Déc - 22:57



Vous travaillez pour la télévision. Comme vous souhaitez produire une série sur les grandes filles blondes au cinéma, mais aussi dans la vie, vous pensez faire appel à Gloire Abgrall qui est un cas particulier de grande blonde. On l'a vue traverser, dans les journaux, les pages Arts et spectacles puis les pages Faits divers du côté des colonnes Justice, il y a quelques années. Ce serait bien, pensez-vous, de lui consacrer une émission. Certes. Malheureusement, Gloire est un peu difficile à joindre. Le talent d'Echenoz n'a jamais été aussi éclatant maîtrisé et plaisant. C'est un bien grand crime en effet que de séduire ses lecteurs ; de les faire sourire et rire, de les enchanter de phrases légères comme du duvet, de distiller le saugrenu, de jouer avec la langue comme un chat avec une pelote de laine. Echenoz déploie une écriture qui ne pèse pas, qui n'appuie jamais, comme si elle se refusait à exercer le moindre pouvoir de persuasion ou de coercition. Son pouvoir est ailleurs, dans l'ordre poétique. D'où l'étrange impression de se mouvoir dans un espace aérien, libéré des règles de la gravitation. Nabokov et Queneau souvent donnent aussi le sentiment que leur écriture n'adhère pas, qu'elle n'est pas destinée à coller au réel, mais à d'autres usages moins gluants.

Nono : Après avoir été agréablement surprise par Jérôme Lindon, je pensais me régaler avec ce roman dont on m'avait dit tant de bien et qui semblait si alléchant... Et bien ça n'a pas été le cas... Je l'ai bien aimé mais de là à l'adorer, il y a un gouffre ! C'est bien écrit et ça se tient niveau intrigue, mais bof... Sympa sans plus !

_________________
La Roue du temps tourne, les Eres se succèdent, laissant des souvenirs qui deviennent légendes. La légende se fond en mythe, et même le mythe est depuis longtemps oublié quand revient l'Ere qui lui a donné naissance.
(Robert Jordan)

La vie est une roue, son seul boulot c'est de tourner, et elle revient toujours à son point de départ.
(Stephen King)
Revenir en haut Aller en bas
http://marquetapage.one-forum.net
 
Jean ECHENOZ - Les Grandes Blondes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'écriture, un acte physique pour Jean Echenoz...
» jean Echenoz
» Jean Echenoz
» [Echenoz, Jean] Des éclairs
» Les grandes dames de l'histoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marque ta page ! :: La Bibliothèque :: Auteurs francophones :: E-
Sauter vers: