AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 George Orwell - 1984

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MS
Astérix
Astérix
avatar

Messages : 616
Date d'inscription : 09/10/2009

MessageSujet: George Orwell - 1984   Dim 1 Nov - 11:39




De tous les carrefours importants, le visage à la moustache noire vous fixait du regard. Il y en avait un sur le mur d'en face. Big Brother vous regarde, répétait la légende, tandis que le regard des yeux noirs pénétrait les yeux de Winston... Au loin, un hélicoptère glissa entre les toits, plana un moment, telle une mouche bleue, puis repartit comme une flèche, dans un vol courbe. C'était une patrouille qui venait mettre le nez aux fenêtres des gens. Mais les patrouilles n'avaient pas d'importance. Seule comptait la Police de la Pensée.


Avis de MS: Je vais faire court! (Enfin presque...) Qui ne connaît pas "1984" ? Qui ne l'a jamais lu ? Si de ces deux questions, vous vous dîtes "Ben moi...", il faut absolument que vous combliez ce manque et que vous vous le lisez au plus vite ! Ne pas lire "1984" est une offense pour tout « livrophile » qui se respecte ! affraid Avec l'emprise de google, les traquages des internautes déjà à des fins publicitaires, facebook etc. Laughing Non sérieusement, ce roman écrit en 1948 sonne comme un livre prophétique! Inquiétant... Orwell nous offre là l'un des meilleurs romans d'anticipation de toute l'histoire littéraire!
Et méfiez-vous "Google" euh... "Big Brother is watching YOU!"
Revenir en haut Aller en bas
http://michael.jl.sailliot.free.fr/
Claire
Philéas Fogg
Philéas Fogg
avatar

Messages : 203
Date d'inscription : 07/09/2009
Age : 29

MessageSujet: Re: George Orwell - 1984   Dim 1 Nov - 12:11

Un roman d'anticipation qui se rapproche effectivement, et malheureusement bien trop près de notre monde actuel !

Lu il y a des années, mais adoré dès les premières pages ! A LIRE ! ! !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.librairiechantepages.fr
Nono
Admin
Admin
avatar

Messages : 9505
Date d'inscription : 17/08/2009
Age : 37
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: George Orwell - 1984   Dim 1 Nov - 12:20

Bon ok, j'avoue, pas lu encore Embarassed Je rajoute à la liste de ceux à acheter très vite ;)

_________________
La Roue du temps tourne, les Eres se succèdent, laissant des souvenirs qui deviennent légendes. La légende se fond en mythe, et même le mythe est depuis longtemps oublié quand revient l'Ere qui lui a donné naissance.
(Robert Jordan)

La vie est une roue, son seul boulot c'est de tourner, et elle revient toujours à son point de départ.
(Stephen King)
Revenir en haut Aller en bas
http://marquetapage.one-forum.net
Nono
Admin
Admin
avatar

Messages : 9505
Date d'inscription : 17/08/2009
Age : 37
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: George Orwell - 1984   Sam 1 Mai - 19:37

Cedric a écrit:
« Il était possible, sans aucun doute, d'imaginer une société dans laquelle la richesse dans le sens de possessions personnelles et de luxe serait également distribuée, tandis que le savoir resterait entre les mains d'une petite caste privilégiée. Mais, dans la pratique, une telle société ne pourrait demeurer longtemps stable. Si tous, en effet, jouissaient de la même façon de loisirs et de sécurité, la grande masse d'êtres humains qui est normalement abrutie par la pauvreté pourrait s'instruire et apprendre à réfléchir par elle-même, elle s'apercevrait alors tôt ou tard que la minorité privilégiée n'a aucune raison d'être, et la balaierait. En résumé, une société hiérarchisée n'était possible que sur la base de la pauvreté et de l'ignorance. »

Bon, j’aimerais revenir un instant sur ce monument d’Orwell.
J’en suis ressorti bouleversé à plusieurs niveaux :

- Le Parti maitrise tout le monde, la logique expliquée au cours de roman, et tout particulièrement à la fin, lors d’un entretien musclé, est implacable et je me suis surpris à avoir peur de l’avenir de l’Homme. J’ai souvent posé le livre sur mes genoux, j’ai essayé d’imaginer la Terre dans une centaine d’années, ce monde qui serait devenu réel et moi, réduit en poussière d’os, inconscient de tout ça. M’imaginer mort, alors qu’un système mondial maitre du passé tiendrait les hommes en laisses, m’effaçant sans broncher pour que l’exemple de ma vie et de mes semblables (vous), vivant dans un monde de Droits, de Devoirs et de Liberté, ne soit jamais communiqué aux générations futures, ça m’a filé la chair de poules…

- Le Parti possède tout le monde, le corps, l’esprit, le cœur, tout est propriété d’une structure sécuritaire et liberticide, chaque geste est épié, chaque tic analysé et puni sans culpabilité (« Vous devez premièrement réaliser que le pouvoir est collectif. L'individu n'a de pouvoir qu'autant qu'il cesse d'être individu », autrement dit l’individu seul n’apporte pas le maintien du pouvoir). La subtilité étant là : pour être maintenu en vie par le Parti, il ne faut pas simplement faire ce qu’il demande, il faut l’approuver de tout son être. Si l’on n’approuve pas, le Parti ne s’embarrasse pas, ne prend pas le risque non plus, avec l’élément potentiellement perturbateur, le Parti n’aime pas les gens, il ne cherche pas à les protéger, il vise juste la maitrise absolue (« Le pouvoir n'est pas un moyen, il est une fin. On n'établit pas une dictature pour sauvegarder une révolution. On fait une révolution pour établir une dictature. La persécution a pour objet la persécution. La torture a pour objet la torture. Le pouvoir a pour objet le pouvoir »).
- Le Parti asservit tout le monde et, après avoir atrophié les mécanismes de pensée consciente, il détruit (se privant en même temps… Et c’est là le plus fort, c’est que quelque part, dans une moindre mesure, les dirigeants du Parti subisse également la situation, imposée sous l’ordre commun) la dernière substance potentiellement inflammable à savoir le langage. Le novlangue, et notamment son principe de doublepensée qui permet d’admettre n’importe qu’elle idée aussi illogique que possible sans même être conscient de l’avoir admise. Une fois maitrisé, il devient très pratique d’adhérer aux idées du Parti (Avez-vous déjà vu un exemple des fossiles d’animaux dont vous me parlez ? Non ? C’est normal, la Terre n’est pas plus vieille que l’Homme, la Terre est aussi vieille que nous, rien n’existe en dehors de la pensée Humaine).
« Tous les concepts nécessaires seront exprimés chacun exactement par un seul mot dont le sens sera délimité. Toutes les significations subsidiaires seront supprimées et oubliées. » et « Ne voyez-vous pas que le véritable but du novlangue est de restreindre les limites de la pensée ? À la fin, nous rendrons littéralement impossible le crime par la pensée car il n’y aura plus de mots pour l’exprimer. » ;
Pas facile de prôner l’égalité, la liberté, le droit d’expression lorsque tous ces mots ne sont plus traduit que par un seul : crimepensée.

Je pourrais écrire encore quelques pages mais il est tard (je publierai demain ) et puis ça ne vaudrait rien par rapport à la qualité de l’œuvre. Je l’ai terminé il y a quelques temps mais je ne m’en suis toujours pas remis.
Le fait de lire d’autres trucs barrés, d’anticipation, que ce soit en SF ou non, me met dans un état de pessimisme profond pour notre propre avenir. Bien sûr, rien ne dit que nous allons, nous, partir en couilles, mais dans deux cents ans, je serais bien curieux de voir la gueule de notre bonne vieille Terre.
Alors oui, ça reste de l’imaginaire, oui on peut être pessimiste, ou pas. Mais rien que de me faire engager une telle réflexion sur notre passé, notre présent et ce que nous allons en faire, ça mérite un « Hourra ».

Un grand roman.

_________________
La Roue du temps tourne, les Eres se succèdent, laissant des souvenirs qui deviennent légendes. La légende se fond en mythe, et même le mythe est depuis longtemps oublié quand revient l'Ere qui lui a donné naissance.
(Robert Jordan)

La vie est une roue, son seul boulot c'est de tourner, et elle revient toujours à son point de départ.
(Stephen King)
Revenir en haut Aller en bas
http://marquetapage.one-forum.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: George Orwell - 1984   

Revenir en haut Aller en bas
 
George Orwell - 1984
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [George Orwell] 1984
» 1984 - George Orwell
» 1984 de George Orwell
» 1984, de George Orwell
» George ORWELL (Royaume-Uni)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marque ta page ! :: La Bibliothèque :: Science-fiction/Anticipation :: O-
Sauter vers: