AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mr Mercedes - Stephen KING

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fred
Myron Bolitar
Myron Bolitar
avatar

Messages : 1394
Date d'inscription : 07/10/2009

MessageSujet: Mr Mercedes - Stephen KING   Mer 11 Fév - 20:29


Résumé : Midwest 2009. Un salon de l’emploi. Dans l aube glacée, des centaines de chômeurs en quête d un job font la queue. Soudain, une Mercedes rugissante fonce sur la foule, laissant dans son sillage huit morts et quinze blessés. Le chauffard, lui, s est évanoui dans la brume avec sa voiture, sans laisser de traces.
Un an plus tard. Bill Hodges, un flic à la retraite, reste obsédé par le massacre. Une lettre du tueur à la Mercedes va le sortir de la dépression et de l ennui qui le guettent, le précipitant dans un redoutable jeu du chat et de la souris.


Mon avis : Stephen King, c’est un peu le Bruce Springsteen de la littérature américaine. Un homme qui utilise son savoir-faire, son talent de conteur, pour décrire, dans un « style pop » et accrocheur, l’Amérique du peuple, le quotidien des gens ordinaires, leurs repères : le quartier miséreux de l’autre côté du pont, le marchand de glace et sa petite musique rassurante déambulant entre les pâtés de maison, le magasin d’occase qui solde tout sur le point de fermer. Un maître pour nous peindre des personnages à peu près comme vous et moi, pour nous peindre l’Amérique des perdants et des cols bleus, mais aussi celle de la solidarité, de ceux qui savent se serrer les coudes et on le sens de la communauté, de la fraternité, et des responsabilités. Bref, de ceux qui ont le sens du patriotisme à l’américaine. King est un bon patriote américain, dans le bon sens du terme, un homme qui pratique et connaît le bon sens populaire et la vie communautaire américaine faite d’entraide et de bonne connaissance de ses voisins. Peut-être aussi un peu trop démocrate sur les bords le King : faut qu’il nous refourgue encore du Obama dans les pages de ce bouquin. Enfin c’est pas méchant. King a l’art, aussi, de décrire avec une ironie et un humour très piquant, souvent jubilatoire, les travers de cette société américaine, et les conséquences de la globalisation et de la crise. Une société américaine malade de ses gadgets, de sa modernité, de son progrès, de sa télévision (« Il y a une autre de ces émissions de pseudo-réalité débiles qui passe à la télé. Cette fois, on pousse carrément de jolies filles à se prostituer pour un célibataire beau gosse qui a l’air d’avoir un QI de lampadaire. ») de son chômage de masse, de ses rêves empoisonnés et déçus, une société engluée dans ses paradoxes et ses contradictions, à tel point qu’une fois de plus, dans Mr Mercedes comme dans bon nombre de ses romans antérieurs, King flirte de très près, (et avec quel talent !) avec la satire sociale. Les passages entre Hodge et la femme-robot des répondeurs sur lesquels il tombe alors que quelque chose de grave risque de se produire sont un bon exemple de ces travers dont il est question plus haut. Ce roman pourra être vu à l’avenir, pour ceux qui aiment pousser l’analyse et qui ne se contenteront pas de lire ce roman comme un banal polar, comme un des (nombreux) témoignages de la décadence matérialiste en mal d’âme de ce début de 21e siècle, sous forme de littérature mainstream de plutôt bonne qualité.

Mais voilà, ce roman est avant tout censé être un polar, et c’est là, à mon avis, et comme on dit, que le bât blesse. Il manque à mon avis les éléments essentiels de ce genre : le suspense et le rythme, le truc qui augmente le rythme cardiaque, qui vous fait serrer le livre entre vos mains, qui vous fait tourner les pages sans vous en rendre compte. Qui vous tient en haleine. Pour ma part, je dois bien dire que j’ai souvent été dissipé durant ma lecture, j’ai souvent levé les yeux du livre pour penser à autre chose ou pour regarder les mouches voler. Cela sur un gros premier tiers du bouquin. Heureusement à partir du milieu du roman, les choses commencent un peu à s’emballer (ce qui n’est pas quelque chose de nouveau chez SK ; c’est sa manière à lui de pétrir son histoire et tout ce qui va dedans) le récit prend de la vitesse, de la vigueur, les détails et bavardages superflus et souvent assommants deviennent peu à peu un fond discret sur lequel se détache de plus en plus nettement l’essentiel : la traque de l’assassin, et alors seulement on entre dans ce qu’on peut appeler un petit suspense agréable, suffisamment nerveux pour enfin capter l’attention.

Au niveau des personnages, j’ai été « déçu » par l’intervention de Holly, l’hystérique de service, trop caricaturale à mon goût, qui devient à un moment donné beaucoup trop envahissante, et qui finit presque par piquer la vedette à Hodges qu’on aurait aimé connaître plus à fond (cela viendra peut-être avec les deux autres tomes prévus de cette « saga Hodges & co »). Tous les personnages sont assez caricaturaux (plus ou moins), et semblent parfois sortir tout droit d’une série tv. C’est ce qui me déplaît un peu avec les derniers romans de Stephen King, ce côté série tv ou téléfilm qu’il y a dans leur développement, dans celui-ci précisément. King a trop bossé pour la télé et ça saute aux yeux. J’aurai aimé quelque chose de plus littéraire, quelque chose de moins évident, de moins facile. Je trouve que ses personnages manquent d’épaisseur, je les trouve trop sommaires ; en même temps, la narration est au présent, ce qui accentue l’effet scénario. Brady et sa mère (femme alcoolique pitoyable qui m’a tout de même fait pitié malgré ses « dérives maternelles ») me semblent être en somme les plus intéressants. Mais nous sommes dans un polar de 470 pages du genre assez expéditif, pas vraiment le temps de développer les caractères et de s’immerger dans leur vie quotidienne. Le portrait que King en tire n’en demeure pas moins réussi.

Ces deux-là (Brady et sa « môman ») sont les deux personnages qui apportent un brin de folie à la narration et noircissent l’atmosphère comme il se doit, la rendent toxique. C’est avec Brady que l’on passe les meilleurs moments dans ce roman, et pourquoi ? ben parce que c’est le cinglé de service et que, comme c’est souvent le cas en littérature, on s’amuse mieux avec les cinglés qu’avec les « gentils ». Ils sont plus captivants. Sa pensée : « Tous les préceptes moraux sont des illusions. Même les étoiles sont des mirages. La vérité c’est l’obscurité et la seule chose qui importe c’est de produire son manifeste avant de s’y enfoncer. Inciser la peau du monde pour y laisser une cicatrice. Ce n’est que ça, après tout, l’Histoire : du tissu cicatriciel. »

J’ai trouvé les quelques pages synthétisant son passé et celui de sa mère très intéressantes ; elles ajoutent un peu de profondeur à ces personnages et nous aident à mieux « comprendre » pourquoi ils sont devenus en partie ce qu’ils sont : elle, Deborah, imbibée d’alcool en permanence et quasi incapable de se mouvoir hors de son canapé (« Si j’étais son foie, pense Brady, je profiterais qu’elle est en train de ronfler la nuit pour m’échapper par sa bouche et foutre le camp d’ici. » ) ; lui accomplissant deux boulots à la fois, vivant en solitaire dans son sous-sol, n’attendant plus rien des hommes et de la société, juste sa macabre heure de gloire, atteint de migraines chroniques et partageant avec sa mère de sales petits secrets dont un dramatique. À côté d’eux, je ne me suis pas particulièrement attaché à Jérôme, sympathique mais un peu trop convenu pour moi, ce qui ne l’empêche pas d’en sortir des bonnes, de celles qui rassurent : « La vie est un trouble obsessionnel compulsif » répond-il à Holly qui lui dit être atteinte de TOC, ni même à Janey, aussi charmante soit-elle. Personnages trop prévisibles et qui n’ont rien d’intéressant à raconter. Hodges est le personnage qui m’a donc le plus plu avec Brady. J’aurai aimé que Hodges agisse plus en solo et entretienne une relation plus étroite avec le meurtrier à la Mercedes. Ceci dit, le roman est ce qu’il est. Un polar moyen penchant souvent vers le très bon, qui aurait mérité une plus forte dose de folie et d’énergie, mais qui ne manque pas d’intérêt, et encore moins d’humour, écrit par un vieux bourlingueur du roman, Stephen King, dont les qualités habituelles et évoquées en début d’article sont bien présentes. Mr Mercedes atteint donc, malgré mes réserves posées, le haut du panier du genre.

Deux choses encore : Stephen King a inventé les paroles d’une chanson de Boys Band dans ce roman. Elles sont encore plus pourries que les vraies ! Very Happy J’ai beaucoup ri. Il a dû bien s’amuser lui aussi.

Et enfin, simple détail technique lié à la finition du livre : pour une fois le plastique de la partie inférieure de l’ouvrage ne s’est pas décollé ! ce qui d’habitude est très désagréable. Hourra ! Bravo Albin Michel !
Revenir en haut Aller en bas
Carrie
VIP
VIP
avatar

Messages : 6591
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 48
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Mr Mercedes - Stephen KING   Mer 11 Fév - 21:35

fred a écrit:

Mais voilà, ce roman est avant tout censé être un polar, et c’est là, à mon avis, et comme on dit, que le bât blesse. Il manque à mon avis les éléments essentiels de ce genre : le suspense et le rythme, le truc qui augmente le rythme cardiaque, qui vous fait serrer le livre entre vos mains, qui vous fait tourner les pages sans vous en rendre compte. Qui vous tient en haleine. Pour ma part, je dois bien dire que j’ai souvent été dissipé durant ma lecture, j’ai souvent levé les yeux du livre pour penser à autre chose ou pour regarder les mouches voler.

Voilà ! C'est ce que j'aurais voulu en lisant ce genre de livre. Donc ton avis, qui est très bien et très détaillé, ne me donne pas du tout envie de lire ce livre. Je crois qu'il restera au rang des livres du King que je ne lirai jamais en entier, à l'instar de l'Histoire de Lisey ! Et je ferai des économies en n'achetant pas les 2 prochains tomes :d

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://tristeanna.tchatcheblog.com
fred
Myron Bolitar
Myron Bolitar
avatar

Messages : 1394
Date d'inscription : 07/10/2009

MessageSujet: Re: Mr Mercedes - Stephen KING   Jeu 12 Fév - 1:19

Ben moi je les achèterai, ainsi que le prochain Revival. Fidèle lecteur jusqu'au bout. Je peux pas le lâcher, le vieux King. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Nono
Admin
Admin
avatar

Messages : 9502
Date d'inscription : 17/08/2009
Age : 37
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: Mr Mercedes - Stephen KING   Jeu 12 Fév - 12:34

(Je ne lis pas ton avis, j'attends d'avoir lu le livre pour ça, par contre je trouve bien que King apparaisse dans cette rubrique. J'ai plusieurs fois hésité à le mettre ici, particulièrement en ce qui concerne les romans de Bachman. Vous en pensez quoi ? Il n'y a pas des King qu'on pourrait plus judicieusement déplacer ici ?)

_________________
La Roue du temps tourne, les Eres se succèdent, laissant des souvenirs qui deviennent légendes. La légende se fond en mythe, et même le mythe est depuis longtemps oublié quand revient l'Ere qui lui a donné naissance.
(Robert Jordan)

La vie est une roue, son seul boulot c'est de tourner, et elle revient toujours à son point de départ.
(Stephen King)
Revenir en haut Aller en bas
http://marquetapage.one-forum.net
fred
Myron Bolitar
Myron Bolitar
avatar

Messages : 1394
Date d'inscription : 07/10/2009

MessageSujet: Re: Mr Mercedes - Stephen KING   Jeu 12 Fév - 15:56

Excuse-moi c'est vrai que je rédige des longs textes, mais j'essaye de faire passer tout ce que j'ai ressenti au cours de ma lecture, les idées qui me traversent l'esprit, tout ça quoi.

Pour ton idée ouais pourquoi pas. Effectivement les Chantier, Blaze, Marche ou crève pourraient figurer ici. Ou dans une catégorie nommée Drame/Psychologique.
Revenir en haut Aller en bas
Mélusine
Roland
Roland
avatar

Messages : 889
Date d'inscription : 22/01/2011

MessageSujet: Re: Mr Mercedes - Stephen KING   Jeu 12 Fév - 20:26

Elle fait vachement plaisir cette critique ! Ce qui m’intéresse surtout, c'est le personnage de Mr Mercedes ! Est-il possible qu'il soit plus frappé que Norman dans Rose Madder ? J'avais lu un écrit allant dans ce sens, je ne sais plus où, mais ça m'a beaucoup intrigué.
Revenir en haut Aller en bas
fred
Myron Bolitar
Myron Bolitar
avatar

Messages : 1394
Date d'inscription : 07/10/2009

MessageSujet: Re: Mr Mercedes - Stephen KING   Jeu 12 Fév - 20:33

Ben figures-toi qu'il y a dans ce bouquin un moment où tu ne peux pas t'empêcher de penser à Norman de Rose Madder. Je me suis demandé si SK l'a fait exprès ou pas. Aussi frappé que Norman, mais en moins "génial" quand même, moins fascinant. Mais avec Mr Mercedes, on se marre parfois vraiment bien, comme avec Norman en fait. L'humour est quasi omniprésent dans ce bouquin. Tu verras. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Mélusine
Roland
Roland
avatar

Messages : 889
Date d'inscription : 22/01/2011

MessageSujet: Re: Mr Mercedes - Stephen KING   Jeu 12 Fév - 20:39

J'aime beaucoup l'humour de King, donc effectivement, ça tombe bien. Mais recréer un perso de la même "trempe" que Norman, ça me semblait trop "beau" !
Revenir en haut Aller en bas
Nono
Admin
Admin
avatar

Messages : 9502
Date d'inscription : 17/08/2009
Age : 37
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: Mr Mercedes - Stephen KING   Ven 13 Fév - 15:09

fred a écrit:
Excuse-moi c'est vrai que je rédige des longs textes, mais j'essaye de faire passer tout ce que j'ai ressenti au cours de ma lecture, les idées qui me traversent l'esprit, tout ça quoi.  

Ne t'excuse pas, au contraire j'adore ça, et j'adore tes textes ! Mais comme c'est un livre que je veux lire sous peu, je ne veux pas me spoiler ;)

_________________
La Roue du temps tourne, les Eres se succèdent, laissant des souvenirs qui deviennent légendes. La légende se fond en mythe, et même le mythe est depuis longtemps oublié quand revient l'Ere qui lui a donné naissance.
(Robert Jordan)

La vie est une roue, son seul boulot c'est de tourner, et elle revient toujours à son point de départ.
(Stephen King)
Revenir en haut Aller en bas
http://marquetapage.one-forum.net
lanfear
Fantômette
Fantômette
avatar

Messages : 3255
Date d'inscription : 16/06/2010
Age : 41

MessageSujet: Re: Mr Mercedes - Stephen KING   Sam 21 Fév - 11:49

Sans beaucoup de surprise, j'ai beaucoup aimé ce nouveau Stephen King Smile La raison principale en est que les personnages sont vraiment au centre du livre, en effet l'histoire est presque secondaire, mais par contre les personnages sont passés à la loupe et comme c'est ce que je préfère chez lui je me suis régalée à cette lecture.
Son héros tout d'abord, un officier à la retraite, dépressif et obèse, passant ses journées à se goinfrer devant la télé, car bien sûr SK ne pouvait pas nous faire un héros "ordinaire" dans le sens commun ^^ Mais voilà quand l'histoire commence à se corser un peu on découvre un tout autre homme. J'ai aussi adoré Jérome, son "homme à tout faire", bourré d'humour, petit génie dans son genre, on ne peut que l'apprécier Smile Les personnages féminins, que ce soit Janey ou Holly m'ont aussi beaucoup plu, chacune dans leur genre car elles sont très différentes malgré une certaine ressemblance.
Et enfin notre Mr Mercedes qui réunit un certain nombre, même beaucoup de traits abjects, comme sait si bien le faire notre cher auteur ;) Et je dois dire que sur ce coup là il a fait fort ! Enfin bien sûr ce n'est que mon sentiment, mais je l'ai détesté très rapidement et il m’écœurait franchement à certains moments... Sa façon de voir les autres et le monde qui l'entoure était vraiment immonde, et j'ai du mal à trouver les mots pour décrire ce que j'ai ressenti au fil des pages pour ce cinglé ^^
Voilà, l'histoire, c'est sûr, est loin d'être haletante, comme le sont certains polars mais j'ai pris un grand plaisir à lire ce livre et j'attends la suite avec impatience bounce
Revenir en haut Aller en bas
Carrie
VIP
VIP
avatar

Messages : 6591
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 48
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Mr Mercedes - Stephen KING   Sam 21 Fév - 15:51

Tant mieux si tu l'as aimé alors ;)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://tristeanna.tchatcheblog.com
lanfear
Fantômette
Fantômette
avatar

Messages : 3255
Date d'inscription : 16/06/2010
Age : 41

MessageSujet: Re: Mr Mercedes - Stephen KING   Sam 21 Fév - 16:22

Oui mais n'oublie pas que je suis trèèès bon public quand il s'agit de certains auteurs ou certains genres ;) Et j'avoue que j'en suis ravie ça me permet d'apprécier tellement de livres Very Happy Et de savoir que je vais en apprécier tellement d'autres !
Revenir en haut Aller en bas
Carrie
VIP
VIP
avatar

Messages : 6591
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 48
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Mr Mercedes - Stephen KING   Sam 21 Fév - 18:53

Very Happy . Moi aussi, je suis bon public pour certains auteurs ! Mais à mon grand regret, mon engouement pour Stephen King s'amenuise. C'est dommage, mais tant pis !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://tristeanna.tchatcheblog.com
lanfear
Fantômette
Fantômette
avatar

Messages : 3255
Date d'inscription : 16/06/2010
Age : 41

MessageSujet: Re: Mr Mercedes - Stephen KING   Sam 21 Fév - 19:29

Dommage en effet No
Revenir en haut Aller en bas
Carrie
VIP
VIP
avatar

Messages : 6591
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 48
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Mr Mercedes - Stephen KING   Sam 21 Fév - 19:56

Oui enfin, ne dramatisons pas, j'ose espérer qu'il sortira encore des livres qui me passionneront. Il y a quand même eu Joyland ou Dôme Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://tristeanna.tchatcheblog.com
lanfear
Fantômette
Fantômette
avatar

Messages : 3255
Date d'inscription : 16/06/2010
Age : 41

MessageSujet: Re: Mr Mercedes - Stephen KING   Dim 22 Fév - 11:30

Mais oui ;)
Revenir en haut Aller en bas
Nono
Admin
Admin
avatar

Messages : 9502
Date d'inscription : 17/08/2009
Age : 37
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: Mr Mercedes - Stephen KING   Lun 16 Mar - 23:37

Je viens de tourner la dernière page et j'ai le coeur tout léger, soulagé. Tout léger de sortir enfin de cette frénésie et de ces palpitations incessantes des derniers chapitres. Et soulagé de ne pas avoir été déçu. Malgré les quelques avis négatifs que j'avais pu lire, même s'ils n'ont aucunement altéré mon envie de lire Mr Mercedes, une petite partie de moi cependant craignait la déception et s'attendait tout de même à peut-être traîner un peu dans ma lecture. Et finalement rien de tout ça...
Si la première partie du roman est très mise en bouche et installation du contexte, elle porte tout de même la marque du King, à savoir un rythme soutenu (certes parfois plus lent, mais qui arrive à te brasser des infos, des anecdotes, des digressions à tout va sans faiblir) et un humour typiquement digne du Maître qui te fait ricaner bêtement à chaque critique sociale ou réplique bien sentie.
Et puis, le rythme s'accélère et là, je me suis retrouvée scotchée à l'histoire, à tourner, tourner, tourner les pages, les yeux fixés, contrainte de retenir mon regard pour qu'il ne lise pas la dernière ligne d'une page alors que je venais d'en entamer la première. Et quand une telle impatience me pousse à vouloir aller plus vite que ce que mes yeux (et mon cerveau) peuvent assimiler, c'est que l'intérêt, le suspense sont là, et que je suis ferrée. Et tout comme Brady (exceptionnel ! Mon personnage préféré de ce roman tant il est exécrable, mauvais et pourtant tellement réaliste et moderne -sic-), j'ai happé le hameçon, la gueule grande ouverte, et me suis engouffrée dans la Mercedes grise, sous le Parapluie Bleu de Debbie et au coeur du MACC. En parlant de ce dernier, la description du concert des Boys est vraiment exceptionnelle et j'ai ricané plusieurs fois en imaginant les ados de maintenant agglutinées devant les scènes de leurs idoles.
Pour moi, une fois encore, c'est un succès, et si effectivement le genre est très différent de ce auquel on est habitué avec SK, je reste fan de ses sorties thriller, qui n'ont rien à envier à ce qu'on peut trouver chez d'autres auteurs du genre.

_________________
La Roue du temps tourne, les Eres se succèdent, laissant des souvenirs qui deviennent légendes. La légende se fond en mythe, et même le mythe est depuis longtemps oublié quand revient l'Ere qui lui a donné naissance.
(Robert Jordan)

La vie est une roue, son seul boulot c'est de tourner, et elle revient toujours à son point de départ.
(Stephen King)
Revenir en haut Aller en bas
http://marquetapage.one-forum.net
fred
Myron Bolitar
Myron Bolitar
avatar

Messages : 1394
Date d'inscription : 07/10/2009

MessageSujet: Re: Mr Mercedes - Stephen KING   Mar 17 Mar - 0:37

Bien cet avis. Globalement on en est tous plus ou moins satisfait. Et j'avoue que je suis curieux de savoir ce que donnera le prochain tome, Finders Keepers, qui ne sera pas une suite mais une nouvelle histoire en fait, si j'ai bien saisi. Ce qui est encore mieux.
Revenir en haut Aller en bas
lanfear
Fantômette
Fantômette
avatar

Messages : 3255
Date d'inscription : 16/06/2010
Age : 41

MessageSujet: Re: Mr Mercedes - Stephen KING   Mar 17 Mar - 10:41

Oui j'attends avec impatience cette prochaine histoire Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Nono
Admin
Admin
avatar

Messages : 9502
Date d'inscription : 17/08/2009
Age : 37
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: Mr Mercedes - Stephen KING   Mar 17 Mar - 17:48

J'ai percuté il y a pas longtemps que c'était une trilogie en fait, l'info était complètement passée au-dessus de moi^^

_________________
La Roue du temps tourne, les Eres se succèdent, laissant des souvenirs qui deviennent légendes. La légende se fond en mythe, et même le mythe est depuis longtemps oublié quand revient l'Ere qui lui a donné naissance.
(Robert Jordan)

La vie est une roue, son seul boulot c'est de tourner, et elle revient toujours à son point de départ.
(Stephen King)
Revenir en haut Aller en bas
http://marquetapage.one-forum.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mr Mercedes - Stephen KING   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mr Mercedes - Stephen KING
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cujo - Stephen King (1981)
» DANSE MACABRE de Stephen King
» LA BALLADE DE LA BALLE ELASTIQUE... de Stephen King
» COEURS PERDUS EN ATLANTIDE de Stephen King
» Connaissez-vous vraiment l'univers de Stephen King ? (Quizz)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marque ta page ! :: La Bibliothèque :: Polars / Thrillers :: K-
Sauter vers: