AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Guillaume APOLLINAIRE - Alcools

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fred
Myron Bolitar
Myron Bolitar
avatar

Messages : 1394
Date d'inscription : 07/10/2009

MessageSujet: Guillaume APOLLINAIRE - Alcools   Dim 30 Juin - 23:03


Mon avis : Dans l'ensemble, on peut dire que les poèmes de ce recueil viennent d'un autre monde. Ils sont très étranges, pas tous grandioses, mais il y a toujours des vers magnifiques ici et là, qui frappent vraiment et intriguent. Deux vers que j'aime énormément sont ceux-ci :

Aujourd'hui tu marches dans Paris les femmes sont ensanglantées
C'était et je voudrais ne pas m'en souvenir c'était au déclin de la beauté

Le déclin de la beauté, je trouve ça très beau.

Aucune ponctuation dans ce recueil, ce qui ne rend pas la lecture facile, et rend les poèmes encore plus mystérieux ! parfois complètement abstraits et à n'y rien comprendre. Beaucoup de moments lugubres, oniriques, dépouillés, Apollinaire est vraiment une énigme pour moi. Je ne prétend pas non plus être un spécialiste hein, mais vraiment, pendant la lecture, je regardais souvent sa photo sur la couverture pour lui demander : Qui étais-tu ? C'est le côté créatif, hors format et totalement libre, spontané, qui m'a surtout marqué, avec ces espèces d'images délirantes n'ayant aucun rapport les unes avec les autres et pourtant assemblées en vers incontrôlables, en fusion, ou comme si elles tombaient n'importe comment d'un rêve en éclat ! Rien d'étonnant à ce qu'Apollinaire fut un amateur de cubisme et ami avec Picasso.

Allez, un poème à lire. Smile 

Rhénane d'automne

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nono
Admin
Admin
avatar

Messages : 9503
Date d'inscription : 17/08/2009
Age : 37
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: Guillaume APOLLINAIRE - Alcools   Lun 1 Juil - 16:04

J'accroche moins apparemment (enfin avec le poème que tu as mis en exemple en tout cas), mais bon, les goûts et les couleurs... ;)

_________________
La Roue du temps tourne, les Eres se succèdent, laissant des souvenirs qui deviennent légendes. La légende se fond en mythe, et même le mythe est depuis longtemps oublié quand revient l'Ere qui lui a donné naissance.
(Robert Jordan)

La vie est une roue, son seul boulot c'est de tourner, et elle revient toujours à son point de départ.
(Stephen King)
Revenir en haut Aller en bas
http://marquetapage.one-forum.net
fred
Myron Bolitar
Myron Bolitar
avatar

Messages : 1394
Date d'inscription : 07/10/2009

MessageSujet: Re: Guillaume APOLLINAIRE - Alcools   Lun 1 Juil - 16:27

C'est compréhensible, c'est assez spécial. Je n'ai pas tout aimé je l'avoue. Ce que j'aime chez Apollinaire, c'est la répétition des mots, un des effets de style que j'aime le plus : "C'était et je voudrais ne pas m'en souvenir c'était au déclin de la beauté". J'adore ça !

Tu préféreras peut-être Le vent nocturne

Oh ! les cimes des pins grincent en se heurtant
Et l'on entend aussi se lamenter l'autan
Et du fleuve prochain à grand'voix triomphales
Les elfes rire au vent ou corner aux rafales
Attys Attys Attys charmant et débraillé
C'est ton nom qu'en la nuit les elfes ont raillé
Parce qu'un de tes pins s'abat au vent gothique
La forêt fuit au loin comme une armée antique
Dont les lances ô pins s'agitent au tournant
Les villages éteints méditent maintenant
Comme les vierges les vieillards et les poètes
Et ne s'éveilleront au pas de nul venant
Ni quand sur leurs pigeons fondront les gypaètes
Revenir en haut Aller en bas
Nono
Admin
Admin
avatar

Messages : 9503
Date d'inscription : 17/08/2009
Age : 37
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: Guillaume APOLLINAIRE - Alcools   Lun 1 Juil - 18:30

Ah ! Nettement plus, oui !! Very Happy

_________________
La Roue du temps tourne, les Eres se succèdent, laissant des souvenirs qui deviennent légendes. La légende se fond en mythe, et même le mythe est depuis longtemps oublié quand revient l'Ere qui lui a donné naissance.
(Robert Jordan)

La vie est une roue, son seul boulot c'est de tourner, et elle revient toujours à son point de départ.
(Stephen King)
Revenir en haut Aller en bas
http://marquetapage.one-forum.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Guillaume APOLLINAIRE - Alcools   

Revenir en haut Aller en bas
 
Guillaume APOLLINAIRE - Alcools
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vent de novembre (hommage à Guillaume Apollinaire)
» Guillaume Apollinaire.
» Guillaume APOLLINAIRE - Alcools
» ALCOOLS de Guillaume Apollinaire
» [Apollinaire, Guillaume] Alcools.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marque ta page ! :: La Bibliothèque :: Poésie / Théâtre-
Sauter vers: