AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Stephen King - 22/11/63

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nono
Admin
Admin


Messages : 9460
Date d'inscription : 17/08/2009
Age : 36
Localisation : Lyon

MessageSujet: Stephen King - 22/11/63   Dim 24 Mar - 16:52


22 novembre 1963 : 3 coups de feu à Dallas.
Le président Kennedy s écroule et le monde bascule.
Et vous, que feriez-vous si vous pouviez changer le cours de l Histoire ?

2011. Jake Epping, jeune professeur au lycée de Lisbon Falls dans le Maine, se voit investi d'une étrange mission par son ami Al, patron du diner local, atteint d'un cancer. Une « fissure dans le temps » au fond de son restaurant permet de se transporter en 1958 et Al cherche depuis à trouver un moyen d'empêcher l assassinat de Kennedy. Sur le point de mourir, il demande à Jake de reprendre le flambeau. Et Jake va se trouver plongé dans les années 60, celles d'Elvis, de JFK, des grosses cylindrées, d'un solitaire un peu dérangé nommé Lee Harvey Oswald, et d'une jolie bibliothécaire qui va devenir l amour de sa vie. Il va aussi découvrir qu'altérer l'Histoire peut avoir de lourdes conséquences...

Nono : Pfiouuu, j'en sors tout juste et... pfiouuu... J'imagine que certains vont réussir à trouver des défauts à ce nouveau roman, en ce qui me concerne, je n'en ai (une fois de plus) vu aucun. J'ai adoré ! Tout. L'intrigue, les personnages, les 60's, l'Histoire, les clins d'oeil à d'autres oeuvres de King... C'est un pavé que nous a servi SK ici encore et j'ai beaucoup aimé qu'Albin Michel nous le serve en une fois (contrairement au Dôme). J'ai mis du temps à le lire (plus d'une semaine), pas parce que je m'y ennuyais, mais parce que je l'ai dégusté et redoutais d'arriver à la dernière page, même si tout du long, j'étais impatiente d'arriver au tant redouté 22 novembre 1963.
L'intrigue en elle-même est d'ailleurs formidable ! Une fissure dans le temps, ce n'est pas nouveau, mais qu'en faire si on devait s'y retrouver confronté ? Changer certains évènéments traumatisants ? Certes, l'idée est plus que tentante mais à quel risque ? Et si le changement engendrait pire catastrophe ? Et qui sommes-nous pour juger réellement du bien ou du mal ? Je me suis plongée avec délice dans cette Amérique des années 60 sur les pas du lindy-hop aux côtés de Jack-George et Sadie, ai gouté à la racinette, entendu les pleurs de June, souffert avec Marina, versé ma larme pour Bobbi Jill, détesté Franck Dunning et John Clayton... Que d'émotions ! Il n'y a que King pour faire battre nos coeurs au rythme de ses mots et nous entraîner aussi bien à sa suite !
Bref, vous l'aurez compris, je valide pleinement et ressors de cette lecture aussi fan de l'auteur qu'à mes 16 ans à la découverte de Ca ! SK un jour, SK toujours !

_________________
La Roue du temps tourne, les Eres se succèdent, laissant des souvenirs qui deviennent légendes. La légende se fond en mythe, et même le mythe est depuis longtemps oublié quand revient l'Ere qui lui a donné naissance.
(Robert Jordan)

La vie est une roue, son seul boulot c'est de tourner, et elle revient toujours à son point de départ.
(Stephen King)
Revenir en haut Aller en bas
http://marquetapage.one-forum.net
Carrie
VIP
VIP


Messages : 6589
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 47
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Stephen King - 22/11/63   Dim 24 Mar - 17:22

J'ai terminé la lecture de ce livre un peu avant toi, mais j'ai préféré que tu fasses la chronique toi-même, me doutant qu'elle allait être mieux que la mienne. Et c'est le cas ;)

Tu dis que certains vont trouver des défauts au livre... et tu as raison, j'en ai vu 1, et tant pis si tu sautes au plafond et que tu as envie de me tuer :d ! J'y ai trouvé quelques longueurs, à mon goûts, notamment quand ça parle de politique (vous allez me dire, sur un tel sujet, c'est normal, lol), passages que j'ai survolé.
Voilà, c'est le seul défaut, en ce qui me concerne en tout cas. Sinon, j'ai bien sûr beaucoup aimé cette histoire. L'originalité étant que ce soit tiré d'un fait réel avec des personnages qui ont réellement existé (d'ailleurs, chapeau pour le travail de recherches). J'ai beaucoup aimé ses allusions aux personnages d'autres romans. Il y a des moments très émouvants. J'ai moi aussi adoré me retrouver dans l'Amérique des années 60, même si tout n'était pas si rose que ça ! J'ai beaucoup aimé la fin, même si je ne m'attendais pas tout à fait à ça...

Attention, ne pas lire ce spoiler si vous n'avez pas lu le livre :

Spoiler:
 

Bref, malgré ce petit défaut dont je parle mais qui n'engage que moi, j'ai beaucoup aimé ce livre !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://tristeanna.tchatcheblog.com
Nono
Admin
Admin


Messages : 9460
Date d'inscription : 17/08/2009
Age : 36
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: Stephen King - 22/11/63   Dim 24 Mar - 17:35

Ah mais non, je ne t'en veux pas de lui trouver des défauts ! C'est juste que moi j'arrive jamais à en trouver chez King (enfin très rarement), l'univers entier m'emballe tellement que je ne suis plus objective

Et pour le spoiler,
Spoiler:
 

_________________
La Roue du temps tourne, les Eres se succèdent, laissant des souvenirs qui deviennent légendes. La légende se fond en mythe, et même le mythe est depuis longtemps oublié quand revient l'Ere qui lui a donné naissance.
(Robert Jordan)

La vie est une roue, son seul boulot c'est de tourner, et elle revient toujours à son point de départ.
(Stephen King)
Revenir en haut Aller en bas
http://marquetapage.one-forum.net
Carrie
VIP
VIP


Messages : 6589
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 47
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Stephen King - 22/11/63   Dim 24 Mar - 17:37

On est d'accord pour le spoiler Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://tristeanna.tchatcheblog.com
Nono
Admin
Admin


Messages : 9460
Date d'inscription : 17/08/2009
Age : 36
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: Stephen King - 22/11/63   Dim 24 Mar - 17:44

;) Maintenant j'envoie vite mon exemplaire à Lanfear !

_________________
La Roue du temps tourne, les Eres se succèdent, laissant des souvenirs qui deviennent légendes. La légende se fond en mythe, et même le mythe est depuis longtemps oublié quand revient l'Ere qui lui a donné naissance.
(Robert Jordan)

La vie est une roue, son seul boulot c'est de tourner, et elle revient toujours à son point de départ.
(Stephen King)
Revenir en haut Aller en bas
http://marquetapage.one-forum.net
lanfear
Fantômette
Fantômette


Messages : 3248
Date d'inscription : 16/06/2010
Age : 40

MessageSujet: Re: Stephen King - 22/11/63   Dim 24 Mar - 18:48

Merciiii !!!! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Nono
Admin
Admin


Messages : 9460
Date d'inscription : 17/08/2009
Age : 36
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: Stephen King - 22/11/63   Dim 24 Mar - 22:12

Bon du coup, ce soir je me regarde ça :


En grande groupie de Costner que j'étais, je l'ai vu il y a super longtemps et je l'avais beaucoup aimé, et du coup, j'ai trop envie de le voir, c'est étrange... Razz

_________________
La Roue du temps tourne, les Eres se succèdent, laissant des souvenirs qui deviennent légendes. La légende se fond en mythe, et même le mythe est depuis longtemps oublié quand revient l'Ere qui lui a donné naissance.
(Robert Jordan)

La vie est une roue, son seul boulot c'est de tourner, et elle revient toujours à son point de départ.
(Stephen King)
Revenir en haut Aller en bas
http://marquetapage.one-forum.net
lanfear
Fantômette
Fantômette


Messages : 3248
Date d'inscription : 16/06/2010
Age : 40

MessageSujet: Re: Stephen King - 22/11/63   Dim 24 Mar - 22:28

Oui trés Laughing
Revenir en haut Aller en bas
fred
Myron Bolitar
Myron Bolitar


Messages : 1394
Date d'inscription : 07/10/2009

MessageSujet: Re: Stephen King - 22/11/63   Lun 8 Avr - 14:48

Nono a écrit:
Bon du coup, ce soir je me regarde ça :


En grande groupie de Costner que j'étais, je l'ai vu il y a super longtemps et je l'avais beaucoup aimé, et du coup, j'ai trop envie de le voir, c'est étrange... Razz

Pur chef-d'oeuvre !! Dommage qu'Oliver Stone n'ait pas parlé de la responsabilité des banques dans l'affaire Kennedy et du discours qu'il a tenu sur ces dernières et sur les sociétés secrètes quelques jours avant sa mort.

Ces commentaires me font vraiment envie... et il va falloir que je me décide : soit je le commence jeudi, soit je le commence en juin. C'est plus probable en juin quand même... scratch
Revenir en haut Aller en bas
Nono
Admin
Admin


Messages : 9460
Date d'inscription : 17/08/2009
Age : 36
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: Stephen King - 22/11/63   Lun 8 Avr - 15:53

Mais c'est loin, juin !!!! Shocked

_________________
La Roue du temps tourne, les Eres se succèdent, laissant des souvenirs qui deviennent légendes. La légende se fond en mythe, et même le mythe est depuis longtemps oublié quand revient l'Ere qui lui a donné naissance.
(Robert Jordan)

La vie est une roue, son seul boulot c'est de tourner, et elle revient toujours à son point de départ.
(Stephen King)
Revenir en haut Aller en bas
http://marquetapage.one-forum.net
fred
Myron Bolitar
Myron Bolitar


Messages : 1394
Date d'inscription : 07/10/2009

MessageSujet: Re: Stephen King - 22/11/63   Mar 9 Avr - 0:01

Oui bon... je le commence jeudi. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Nono
Admin
Admin


Messages : 9460
Date d'inscription : 17/08/2009
Age : 36
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: Stephen King - 22/11/63   Mar 9 Avr - 21:29

C'est une sage décision ;)

_________________
La Roue du temps tourne, les Eres se succèdent, laissant des souvenirs qui deviennent légendes. La légende se fond en mythe, et même le mythe est depuis longtemps oublié quand revient l'Ere qui lui a donné naissance.
(Robert Jordan)

La vie est une roue, son seul boulot c'est de tourner, et elle revient toujours à son point de départ.
(Stephen King)
Revenir en haut Aller en bas
http://marquetapage.one-forum.net
fred
Myron Bolitar
Myron Bolitar


Messages : 1394
Date d'inscription : 07/10/2009

MessageSujet: Re: Stephen King - 22/11/63   Jeu 2 Mai - 23:57

Je l'ai fini ce soir. Ça me dégoûte en fait. Quelle fin. Crying or Very sad
En fait, je dois bien avouer que je le préfère à Dôme, que j'adore pourtant. 22/11/63, c'est l'émotion en plus. L'émotion, l'époque, l'ambiance... les sixties quoi ! Une narration à la Duma Key, mais dans un contexte épique, dense, plus fou, plus captivant. Il y a bien quelques longueurs, mais en y réfléchissant, je me dis qu'elles sont inévitables et acceptables

Spoiler:
 

Du coup vers la fin, malgré les longueurs et un milieu un peu pépère

Spoiler:
 

ben, j'aurais voulu que ça dure ! Je ne voulais plus que ça s'arrête. On aurait pu avoir un bon tome 2 en fait ! Naaaan, ça aurait gâché l'ensemble du roman dont le but - c'est ce que je retiendrai le plus - est l'émotion et la reconstitution de toute une époque, avec ses comportements, son langage, ses modes, sa musique, son état d'esprit etc. Le développement de l'histoire d'amour entre Jake et Sadie est très réussi, cette dernière est émouvante, teintée juste ce qu'il faut d'une toute petite dose de fantastique, qui ajoute à l'intérêt de l'histoire. Et puis on est dans ce trip voyage dans le temps, et comme on est dans ce trip, je peux dire que j'ai vraiment aimé les quasi clins d'oeil à Retour vers le futur ou Une journée sans fin. L'ambiance y est parfois presque identique, certains détails sont très évocateurs, sans parler de celle de Derry, ambiance qui nous ramène, cerise sur le gâteau, directement à un certain clown.
J'ai vraiment adoré ce petit coin de Lisbon Falls en 1958. La racinette. La Sunliner de Jake. Derry. La petite ville de Jodie. Les crépuscules texans et avec lui les brises et odeurs douces des soirées d'été. Mercedes Street. Les petites filles sur leurs bicyclettes et jouant à la corde à sauter... Ça en fait des souvenirs, des choses et des personnages à laisser. King est et restera un magicien jusqu'à la fin, espérons-le. Bon, parfois il est très bavard et un peu assommant, mais quelle générosité, et quelle habileté il a à nous embarquer dans son monde et celui de ses personnages. Enfin j'ai pas grand chose à ajouter, je suis juste aplati pour le moment. C'était beau. Et puis... "la danse, c'est la vie".
Jake... Sadie... Salut à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Nono
Admin
Admin


Messages : 9460
Date d'inscription : 17/08/2009
Age : 36
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: Stephen King - 22/11/63   Ven 3 Mai - 20:40

Aaaaaah bah voilàààà ! Very Happy

_________________
La Roue du temps tourne, les Eres se succèdent, laissant des souvenirs qui deviennent légendes. La légende se fond en mythe, et même le mythe est depuis longtemps oublié quand revient l'Ere qui lui a donné naissance.
(Robert Jordan)

La vie est une roue, son seul boulot c'est de tourner, et elle revient toujours à son point de départ.
(Stephen King)
Revenir en haut Aller en bas
http://marquetapage.one-forum.net
Odz
Philéas Fogg
Philéas Fogg


Messages : 215
Date d'inscription : 13/02/2011
Age : 38

MessageSujet: Re: Stephen King - 22/11/63   Lun 27 Jan - 15:35

Voila je viens de finir ce très bon King!!

Spoiler:
 

Un de ces meilleur livre que j'ai lu.
Revenir en haut Aller en bas
ddelph
Don Quichotte
Don Quichotte


Messages : 2730
Date d'inscription : 30/08/2010
Age : 41
Localisation : Isère

MessageSujet: Re: Stephen King - 22/11/63   Dim 1 Juin - 8:28

Terminé aussi ! J'allais un peu à reculons dans la lecture de ce roman car l'histoire de Kennedy ne m'a jamais vraiment attirée, d'ailleurs je n'ai jamais vu JFK malgré Kevin Costner que j'adore ! Et bien merci encore à Stephen King car il a su à travers ce roman me faire vibrer pour cette période de l'histoire. J'avais peur que le récit soit trop historique et trop centré sur l'évènement mais non, absolument pas, je ne retiens ici que ce personnage de Jake, de ses choix et de son histoire d'amour intemporelle ! Et peut - être même que je regarderai JFK bientôt, tant que je suis encore bien baignée par ce récit, ne serait - ce que pour mettre des images sur ce que j'ai lu, d'ailleurs une adaptation de ce bouquin serait la bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Nono
Admin
Admin


Messages : 9460
Date d'inscription : 17/08/2009
Age : 36
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: Stephen King - 22/11/63   Lun 2 Juin - 9:35

J'adooore JFK ! Mais bon j'étais une grande fan de Costner étant jeune^^

_________________
La Roue du temps tourne, les Eres se succèdent, laissant des souvenirs qui deviennent légendes. La légende se fond en mythe, et même le mythe est depuis longtemps oublié quand revient l'Ere qui lui a donné naissance.
(Robert Jordan)

La vie est une roue, son seul boulot c'est de tourner, et elle revient toujours à son point de départ.
(Stephen King)
Revenir en haut Aller en bas
http://marquetapage.one-forum.net
Jaina
Eragon
Eragon


Messages : 1752
Date d'inscription : 13/11/2010
Age : 39
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: Stephen King - 22/11/63   Ven 6 Nov - 23:28

D'habitude j'ai toujours un peu de mal à me plonger dans un Stephen King, mais là, je dois dire que j'ai adoré du début à la fin et j'ai plongé dedans avec joie!! Aucune fausse note, j'ai adoré absolument toute l'histoire! J'imaginais une fin un peu comme ça en fait, j'avais peur d'une "fausse fin" qui laisse un peu le lecteur libre d'imaginer ce qui se passe. Mais Stephen King est un maître dans l'art de clore ses histoire et c'est ça qui me plait beaucoup...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Stephen King - 22/11/63   Aujourd'hui à 14:43

Revenir en haut Aller en bas
 
Stephen King - 22/11/63
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cujo - Stephen King (1981)
» DANSE MACABRE de Stephen King
» LA BALLADE DE LA BALLE ELASTIQUE... de Stephen King
» COEURS PERDUS EN ATLANTIDE de Stephen King
» Connaissez-vous vraiment l'univers de Stephen King ? (Quizz)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marque ta page ! :: La Bibliothèque :: Fantastique / Horreur :: K-
Sauter vers: