AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Marcel AYMÉ - Le chemin des écoliers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fred
Myron Bolitar
Myron Bolitar
avatar

Messages : 1394
Date d'inscription : 07/10/2009

MessageSujet: Marcel AYMÉ - Le chemin des écoliers   Mar 18 Déc - 2:41


Résumé : L'histoire d’un homme tendre, scrupuleux, généreusement emporté aux conceptions du monde dépassées (Pierre Michaud) dont les enfants lui réapprennent, sans le vouloir, la vie en l’obligeant à repartir sur des notions plus actuelles de la réalité.
L’action du roman se déroule durant l’Occupation allemande à Paris. Il présente un large éventail de comportements allant du refus de toute compromission avec l’occupant (M. Courtelier) à la collaboration totale (M. Malinier). Entre ces extrêmes : des adolescents distribuent des tracts hostiles à l’occupant (Frédéric Michaud) ou profitent du marché noir (Antoine Michaud et Paul Tiercelin), des adultes se livrent sans scrupules à toutes sortes de trafics (Tiercelin père et sa sœur) tandis que d’autres se laissent corrompre (Pierre Michaud et Etienne Lolivier).
Entre ces personnages, se tissent de solides amitiés contrastant avec les comportements intéressés de femmes de petite vertu.


Avis : Une chronique sociale très intéressante, nourrie de réflexions profondément humaines sur plusieurs sujets : l'existence, la famille, le travail, l'argent, la guerre, l'amour, et où l'on observe les comportements de personnages aussi bien sympathiques qu'antipathiques, des petits français, jeunes et adultes, essayant de trouver un sens à la vie dans une période historique difficile et complexe, dans un quotidien fait de craintes, d'espoirs, de restrictions et de frustrations. J'ai beaucoup aimé l'écriture de Marcel Aymé, sorte de Steinbeck à la française, beaucoup de style, d'intelligence, le sens de la poésie, des bons mots (les dialogues arrachent) de l'ironie, une bonne dose de sensualité et de cruauté - certaines images sont très sordides. Et puis une petite originalité que j'ai aimé : des notes en bas de pages, imaginées, en forme d'anecdotes, et qui nous apprennent ce qu'il advient de certains personnages, qu'on ne fait parfois que croiser, des sortes de figurants, ou bien qui sont simplement des noms évoqués. J'ai beaucoup apprécié ce roman auquel je me suis attaché dès le début (même s'il n'a pas à mon avis l'étoffe d'un chef-d'oeuvre) et j'ai été séduit par la plume de Marcel Aymé, virile et sensible, dégageant beaucoup de chaleur. Et puis pas de morale à la gomme à la fin, ce roman ressemble vraiment à la vie et parle de gens ordinaires, imparfaits, et qui pensent, sans s'empêtrer dans la guimauve ou la psychologie de bazar, ou, ce qui pourrait être le cas dans un roman d'aujourd'hui abordant le même sujet, dans la violence gratuite, la facilité, les partis pris. Bref, du roman solide, substantiel, et agréable à lire.
Revenir en haut Aller en bas
 
Marcel AYMÉ - Le chemin des écoliers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marcel AYMÉ - Le chemin des écoliers
» Marcel Aymé
» Marcel Aymé
» Les contes du chat perché - Marcel Aymé
» VAN CAUWELAERT Didier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marque ta page ! :: La Bibliothèque :: Auteurs francophones :: A-
Sauter vers: