AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Louis-Ferdinand CÉLINE - Semmelweis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fred
Myron Bolitar
Myron Bolitar
avatar

Messages : 1394
Date d'inscription : 07/10/2009

MessageSujet: Louis-Ferdinand CÉLINE - Semmelweis    Jeu 22 Nov - 3:06


Dans ce livret de quatre-vingts pages, Céline décrit la vie du médecin obstétricien hongrois Ignace Philippe Semmelweis (1818-1865) qui a trouvé la cause de la fièvre puerpérale. Il a raison trop tôt et n’a pas d’explication technique de sa méthode : « faire laver les mains aux personnes touchant les femmes enceintes ». En effet, Pasteur ne mettra en évidence l'existence des microbes que quarante ans plus tard.

Avis : Cette thèse passionnante, épique, se lit comme une nouvelle, ou comme une légende peut-être, mêlant histoire, philosophie, poésie et tragédie. Je ne connaissais rien de Semmelweis, il m'était totalement étranger, et Céline, plus lyrique que jamais, d'une plume sublime, et n'ayant strictement rien à voir avec la façon dont il écrira ses romans plus tard, m'a emporté avec une facilité déconcertante dans l'histoire (« tragique et merveilleuse aventure ») de ce grand personnage en avance sur son temps (précurseur clinique de l’antisepsie) passionné, dévoué, plein de bonté et de pitié, en lutte totale contre la mort décimant les femmes après leur accouchement et que personne n'était en mesure d'expliquer, à l'exception de cet homme, qui finit par découvrir qu'il faut se désinfecter les mains avant de traiter ces femmes. J'ai vraiment été touché par son parcours, par les épreuves qu'il a traversé (oppositions, moqueries, insultes, il sera révoqué à deux reprises et prié de quitter Vienne) pour tenter de faire accepter au monde de l’obstétrique et de la chirurgie ses idées qu’il considérait comme grotesques. La fin de sa vie est tragique, pitoyable, et cette thèse se conclut comme du Lovecraft.
Donc ce livre représente pour moi deux découvertes : celle d'un grand homme de la médecine dont j'ignorais l‘histoire et l‘importance de ses intuitions, et celle d'une autre facette du talent de Céline, le talent de Conteur pur à la plume ô combien redoutable !

Je vous mets deux extraits, deux paragraphes qui m'ont soufflé !

A propos du génie - un passage que j’ai trouvé très nietzschéen :
Spoiler:
 

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Mélusine
Roland
Roland
avatar

Messages : 889
Date d'inscription : 22/01/2011

MessageSujet: Re: Louis-Ferdinand CÉLINE - Semmelweis    Lun 13 Mai - 13:24

Ah ! Il s'agit du docteur dont on avait parlé une fois, à Reims. Je l'ai connu en cours, il s'agissait d'un exemple de "résistance aux changements". Mais il serait intéressant que je le lise pour en apprendre un peu plus. Et puis bon, c'est de Céline quoi ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
fred
Myron Bolitar
Myron Bolitar
avatar

Messages : 1394
Date d'inscription : 07/10/2009

MessageSujet: Re: Louis-Ferdinand CÉLINE - Semmelweis    Mar 14 Mai - 12:53

Mélusine a écrit:
Ah ! Il s'agit du docteur dont on avait parlé une fois, à Reims.

Voilà. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Louis-Ferdinand CÉLINE - Semmelweis    

Revenir en haut Aller en bas
 
Louis-Ferdinand CÉLINE - Semmelweis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Louis-Ferdinand CÉLINE - L'Église
» Une merveille - Lettre à gaston Gallimard de Louis-Ferdinand Céline...
» CÉLINE Louis-Ferdinand
» Louis-Ferdinand CÉLINE - Casse-pipe
» Louis-Ferdinand Céline : Voyage au bout de la nuit.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marque ta page ! :: La Bibliothèque :: Essais et autres :: Essais divers-
Sauter vers: