AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Louis-Ferdinand CÉLINE - Féerie pour une autre fois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fred
Myron Bolitar
Myron Bolitar
avatar

Messages : 1394
Date d'inscription : 07/10/2009

MessageSujet: Louis-Ferdinand CÉLINE - Féerie pour une autre fois   Mar 11 Sep - 15:09



Écrit à partir de notes rédigées au Danemark dans l’immédiat après-guerre, alors qu’il était incarcéré pour "collaboration", Féerie pour une autre fois I est sans doute le plus « Célinien » de ses roman-chroniques. Compensant l’enfermement par une activité cérébrale effrénée, Céline convoque jusqu’au délire ses pensées, souvenirs et fantasmes. Sa langue libérée atteint des degrés d’invention et de lyrisme jamais égalés.

Mon avis : Différents des autres dans le sens où celui-ci ressemble moins à un roman, sans fil conducteur réel, pas une histoire à raconter, mais plutôt des états d'âme, entre amertume, souffrance et colère, le tout reposant sur énormément d'humour. Espace réduit - on ne quitte pas la prison, si ce n'est pour aller sur la Butte Montmartre et chez Jules, un peintre cul-de-jatte - beaucoup plus difficile à aborder au niveau du style, cette fois on a affaire à un Céline se mettant dans la peau de Ferdinand devenu Céline l'écrivain, Céline le maudit, écrivant (éructant), évoquant, composant, du fond de son trou en prison, au Danemark. On se demande vraiment où est la part du vrai et du faux dans tout ce que Céline raconte, ce qui laisse songeur et vous donne l'impression d'être embobiné presque tout le temps ; on peut très bien croire ce qui est faux et ne pas croire ce qui est vrai, on ne sait plus où est Ferdinand, où est l'écrivain Céline, où est Céline l'homme, autrement dit le Docteur Destouches... Quoi qu'il en soit, tout n'est que pur délire à nouveau, hors norme, inclassable, sorte de fanfare du langage assourdissante, et on se laisse prendre par le "roman", si toutefois le style, très difficile à maîtriser, ne rebute pas. "J'en ai d'autres à vous raconter, des encore bien plus pathétiques, avec paroles et musiques... très méditées... quand vous aurez acheté Féerie ! pas tout à la fois ! pas avant ! goulus ! vous avez des têtes bien trop minces... des petits fronts trop bats... d'abord y a votre ignoble façon de lire... vous retenez pas un mot sur vingt... vous regardez au loin, fatigués..."
Un Céline dédicacé aux animaux, aux malades et aux prisonniers.
Maintenant il faut que je lise la suite, Normance - Féerie pour une autre fois II, pour avoir un avis un peu plus clair sur l'ensemble de Féerie.
Revenir en haut Aller en bas
 
Louis-Ferdinand CÉLINE - Féerie pour une autre fois
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Louis-Ferdinand CÉLINE - Féerie pour une autre fois
» Féerie Pour Une Autre Fois - Céline
» CÉLINE Louis-Ferdinand
» Louis-Ferdinand CÉLINE - L'Église
» Une merveille - Lettre à gaston Gallimard de Louis-Ferdinand Céline...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marque ta page ! :: La Bibliothèque :: Auteurs francophones :: C-
Sauter vers: