AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Stephen KING - Nuit noire, étoiles mortes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Carrie
VIP
VIP


Messages : 6589
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 47
Localisation : Nord

MessageSujet: Stephen KING - Nuit noire, étoiles mortes   Dim 11 Mar - 19:20


Résumé :
1922 : Un fermier du Nebraska assassine sa femme avec la complicité de leur fils pour l'empêcher de vendre sa propriété à un éleveur de porcs. Le début d'une véritable descente aux enfers dans un univers de violence et de paranoïa. Grand chauffeur : Un auteur de polar se fait violer sauvagement au bord d'une route. Rendue à moitié folle par l'agression, elle décide de se venger elle-même de l'homme et de son effrayante complice. Extension claire : Un homme atteint d'un cancer, fait un pacte faustien avec un inconnu : en échange d'un peu de vie, il vend un ami d'enfance dont il a toujours été jaloux pour souffrir (ô combien !) à sa place. Bon ménage : Une femme découvre par hasard qu'elle vit depuis plus de vingt ans aux côtés d'un tueur en série. Que va-t-il se passer maintenant qu'il sait qu'elle sait.

Mon avis :
Après la semi déception du précédent recueil « Juste avant le crépuscule », j’étais très impatiente et aussi très fébrile de découvrir ce nouveau recueil de 4 nouvelles. Et je viens de le refermer avec la grande satisfaction d’avoir aimé la totalité des nouvelles. 2 sont fantastiques (ou du moins avec une petite part de fantastique) et 2 sont monstrueusement réalistes.

La 1ère nouvelle, 1922, est bien trash, avec des détails bien gores.
Spoiler:
 
Cette nouvelle m’a fait penser à une nouvelle de Lovecraft, Les rats dans les murs, avec en plus la même façon de narrer, à la 1ère personne.

La 2ème nouvelle, Grand chauffeur, raconte l’histoire (banale si j’ose dire) d’un viol et d’un meurtre raté. Là où ça devient intéressant c’est quand
Spoiler:
 


La 3ème nouvelle (la plus courte), Extension claire, est absolument épouvantable. Un homme atteint d’un cancer achète
Spoiler:
 
une extension de vie. Mais en échange, le mal devra être transféré sur une personne qu’il hait.
Spoiler:
 
Une histoire très choquante, terrible !

La 4ème et dernière nouvelle du recueil, Bon ménage, est une histoire qui pourrait arriver à chacune (et chacun) d’entre nous (d’ailleurs, c’est tiré d’un fait réel) et, à l’instar de Grand chauffeur,
Spoiler:
 

Finalement, toutes ces histoires ont un point commun : le crime, la vengeance et l’impunité.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://tristeanna.tchatcheblog.com
Nono
Admin
Admin


Messages : 9460
Date d'inscription : 17/08/2009
Age : 36
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: Stephen KING - Nuit noire, étoiles mortes   Dim 11 Mar - 20:42

Je viens juste de finir la deuxième nouvelle donc je n'ai lu que la moitié de ta critique pour le moment^^ J'ose même pas faire la chronique sur le site de peur d'en lire trop en te citant. Je vais attendre de l'avoir fini Smile

_________________
La Roue du temps tourne, les Eres se succèdent, laissant des souvenirs qui deviennent légendes. La légende se fond en mythe, et même le mythe est depuis longtemps oublié quand revient l'Ere qui lui a donné naissance.
(Robert Jordan)

La vie est une roue, son seul boulot c'est de tourner, et elle revient toujours à son point de départ.
(Stephen King)
Revenir en haut Aller en bas
http://marquetapage.one-forum.net
Nono
Admin
Admin


Messages : 9460
Date d'inscription : 17/08/2009
Age : 36
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: Stephen KING - Nuit noire, étoiles mortes   Lun 12 Mar - 15:44

Voilà, je viens tout juste de le finir ! Smile

Après la (légère) déception que fut Juste avant le crépuscule, je ne me faisais pas trop de plan sur la comète et ne m'attendais pas à être transportée par ce nouveau recueil. Et pourtant ! Je crois bien que c'est la première fois que TOUTES les nouvelles d'un recueil me plaisent !! Pas forcément toutes fantastiques, mais chacune est horrifiante à souhait et vous fout les tripes en l'air ! Et quand en pleine nuit, vous vous réveillez et peinez à vous rendormir
Spoiler:
 
c'est que l'auteur du livre qui vous tient en haleine le jour a fait fort ! Là, je dis "chapeau !" au King pour cet excellent recueil qu'il nous a servi ! Les nouvelles sont dignes autant de Stephen King que de Richard Bachman, et j'ai aimé retrouver ces deux auteurs en un seul !

Et vous me direz si je délire mais il me semble que la nouvelle Extension claire comporte pas mal de références à l'oeuvre de l'auteur :

Spoiler:
 

_________________
La Roue du temps tourne, les Eres se succèdent, laissant des souvenirs qui deviennent légendes. La légende se fond en mythe, et même le mythe est depuis longtemps oublié quand revient l'Ere qui lui a donné naissance.
(Robert Jordan)

La vie est une roue, son seul boulot c'est de tourner, et elle revient toujours à son point de départ.
(Stephen King)
Revenir en haut Aller en bas
http://marquetapage.one-forum.net
fred
Myron Bolitar
Myron Bolitar


Messages : 1394
Date d'inscription : 07/10/2009

MessageSujet: Re: Stephen KING - Nuit noire, étoiles mortes   Jeu 22 Mar - 0:36

Excellent recueil de nouvelles ! celles-ci me semblent très abouties, très bien écrites. L'univers de Stephen King est toujours aussi fascinant, y compris lorsque celui-ci écrit des histoires dans lesquelles les principaux monstres sont des êtres humains. On se souvient de "Misery" qui était un véritable chef-d'oeuvre de terreur alors qu'il ne contenait aucune créature venue d'un autre monde.

L'ambiance de "1922" est très travaillée, tant sur le plan psychologique que visuel, quasi envoûtante. Un père fermier et son jeune fils, complices d'un meurtre sauvage dans un trou perdu du Nebraska, avec ses champs de maïs à perte de vue, le soleil et la poussière, le silence et le vent, et puis... un vieux puits transformé en tombeau... il n'en faut pas plus à Stephen King pour raconter une bonne histoire « au coin du feu » et tisser entre son lecteur et lui un lien très intime, sentiment renforcé par une narration à la première personne.

Même chose pour "Grand Chauffeur". Très bon récit, parfaitement conduit, une victime (Tess) très attachante, que l'on suit attentivement, depuis le moment où elle se fait violer jusqu'à celui où elle décide de faire justice elle même, en passant par son état de choc et ses investigations personnelles afin de comprendre comment cela s'est produit et qui est son agresseur. A partir de là le récit s'emballe et nous sommes embarqués vers un dénouement on ne peut plus obscur. Nouvelle très réaliste, où l'on retrouve là encore les décors et les ambiances chers à Stephen King, avec les stations d'essence et leurs panneaux d'affichages lumineux ; les zones industrielles et les vieux engins agricoles ; les vieilles routes perdues au clair de lune, et la solitude et la désolation qui semblent s'abattre sur ces endroits à la nuit tombée. Tout cela permet d'établir un climat à la fois très réaliste et surréaliste, cela évoque des images fortes et précises, ce que King sait et fait très bien, en fin observateur qu'il est.

"Extension Claire" est peut-être la nouvelle la plus "jouissive" parce que la plus courte, la plus radicale aussi, avec un développement ultra carré, ultra efficace, et un enchaînement d'évènements cyniques à souhait. Humour noire sont les maîtres mots de cette nouvelle dans laquelle le père King se montre volubile et sans pitié afin de remonter des eaux troubles et profondes la noirceur que renferme l'âme humaine et ses désirs empoisonnés, et qui nous rappelle par la même occasion à quel point la vie peut parfois se révéler extrêmement brutale et que ceci étant, rien n'est jamais acquis. L'ironie du sort n'épargne personne.

La dernière nouvelle, "Bon Ménage", conclut de façon cruelle ce recueil. A l'image des autres histoires, elle laisse le lecteur être seul juge des évènements et des personnages, ainsi que de leurs choix, et se faire sa propre opinion concernant des actes dont les conséquences sont irréparables - même lorsque les actes relevant de la vengeance peuvent être perçus comme étant "justes". Justes ou non, ces actes peuvent vouer ceux qui les accomplissent à la damnation. C'est pourquoi, au travers de ces nouvelles, King interroge le lecteur : Et vous, qu'auriez-vous fait dans une telle situation ? Comme l'auteur l'explique lui-même dans sa postface, ce qui l'intéresse est de savoir comment réagirait une personne ordinaire si elle était confronté à une situation extraordinaire. C'est au lecteur de méditer là-dessus et de chercher la réponse en lui, s'il est capable de la trouver, ce qui est loin d'être aisé. Stephen King a le don de nous turlupiner avec ses situations cauchemardesques, et cela fonctionne de nouveau à merveille avec "Nuit noire, étoiles mortes". Contrairement à certaines nouvelles se trouvant dans "Juste avant le crépuscule" (le recueil qui précède "Nuit noire, étoiles mortes") celles-ci sont bien plus directes et moins "laborieuses" si j'ose dire, sur le plan de la narration, notamment. Là, on n'est pas encombré d'une foule de détails ou de descriptions à rendre dingue. Je retrouve le romancier disons "prédateur" de "Dôme", son dernier roman. Mais aussi, et comme toujours, le romancier généreux et entier. Et prêt à vous ramener à la lumière du jour après vous avoir tenu la main dans les endroits les plus sombres de son imaginaire... et du monde.

Nono tu ne délires pas concernant ton dernier spoiler. J'ai adoré ces clins d'oeil. Habituels chez King et toujours aussi magiques. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
MS
Astérix
Astérix


Messages : 616
Date d'inscription : 09/10/2009

MessageSujet: Re: Stephen KING - Nuit noire, étoiles mortes   Ven 23 Mar - 14:10

Avis de MS :

« Nuits Noires, Etoiles Mortes » est un recueil de quatre romans courts très réussi. En ce sens et sur la forme, il se rapproche pour moi plus de « Différentes Saisons » que de « Juste avant le Crépuscule » par exemple.
Sur le fond, on retrouve le génie de Stephen King qui, grâce à sa plume, arrive encore ici à faire passer des trames ordinaires en des drames extraordinaires.
Alors il est vrai que le thème qui revient souvent dans ses quatre romans courts est la vengeance, même si j’émets une réserve pour « Extension Claire » qui relate plutôt l’Envie et "Bon Ménage" qui appuie sur le fait « qu’il est impossible de connaitre complètement quiconque, y compris ceux que nous aimons le plus ».
Bien sûr, il est question de vengeance aussi dans ces deux romans courts alors ma réserve est toute petite.
Ce recueil m’aura aussi conforté dans l’idée que Stephen King se débrouille très bien avec les avancées technologiques. Malgré son âge, il se met toujours à la mesure de son temps. « Grand Chauffeur » en est un bel exemple, avec Tom le GPS et les passages sur « Bing » et Google » entre autre.
Et il toujours nostalgique d’un passé révolu et arrive sans effort à nous plonger dans les Amériques des années 20 avec « 1922 ».
C’est d’ailleurs avec « 1922 » que démarre ce recueil dont l’idée de base m’a dérangé.
En effet, est-il vraiment possible de tuer sa femme et de demander de l’aide à son fils pour une simple histoire de terres et de déménagement ? Mouais bien sûr, si on croit que l’homme est bien capable du pire… un homme cupide, calculateur, sans cœur, ni âme, oui.
Néanmoins, ce n’est pas l’impression que m’a donné Wilfried James. Je n’ai pas eu l’impression que ce monsieur James était homme capable de commettre un tel crime avec une telle préméditation, j’ai trouvé alors l’excuse du crime et ses motivations trop légères à mon goût…
Il n’empêche que j’ai trouvé ce roman court très triste et très glauque. Formidablement détaillé, King ne nous épargne aucun détail, j’ai mis une semaine à le lire et j’ai trouvé sa lecture assez éprouvante plus pour son sens moral que pour sa forme. Une jolie claque donc.
Puis vient « Grand Chauffeur », le roman court qui prouve à quel point Stephen King se débrouille avec les technologies de pointes. En somme, si la plume de Stephen King donne du regain à ce roman, sur le fond « Grand Chauffeur » est un roman avec une trame tragique malheureusement banale. Ce qui fait l’originalité ici, c’est la plume, donnez la même idée de base à un autre écrivain et je suis sûr qu’on se retrouve avec un article de « Le Nouveau Détective ».
Malgré la plume géniale de Stephen King, j’aurai aimé avoir une autre fin, peut-être moins facile, et de meilleurs développements sur le pourquoi du comment du pourquoi du comment. Pourquoi ? Parce que voilà quoi.
« Extension Claire » est le roman court (c’est vrai presqu’une nouvelle ») du recueil qui me laisse le plus perplexe. Même si je comprends l’idée de base, le développement rapide et prévisible m’a laissé un peu pantois. Et même si la morale est là, la fin me laisse complètement sur ma faim. Peut-être est-ce aussi parce que Stephen King crée ici délibérément une injustice qu’il ne répare pas cette fois de sa propre plume ?
« Bon Ménage » est aussi une belle leçon de la vie. Stephen King a commis une injustice dans « Extension Claire » qui est réparée ici en prenant la défense d’une femme d’un tueur en série malgré elle et en prenant note de sa bonne foi.
Lu comme cela, vous pourrez être perplexe à l’idée d’entamer la lecture de « Nuits Noires, Etoiles Mortes ». C’est vrai, aucune des histoires présentes dans ce recueil ne m’a transcendé, aucune ne m’a pour autant déçu. Si l’on oublie les fins (trop, trop prévisibles), les quatre romans courts sont tous très bons.
Mais là où demeure l’intérêt de lire un Stephen King et encore ici, c’est de voir la capacité qu’il a d’étendre un fil conducteur complètement banal pour tisser autour de celui-ci des toiles complètement démentielles, un régal pour les amateurs d’horreurs.
Et nul besoin de tours de passes-passes pour nous faire rêver, nul besoin de détectives extraordinaires, d’héros ou d’antihéros psychotiques armés jusqu’aux dents, d’elfes, de vampires etc. Non, l’horreur chez Stephen King est bien réelle, présente même autour de nous.
Et c’est sûrement cela qui est le plus à craindre.
Revenir en haut Aller en bas
http://michael.jl.sailliot.free.fr/
Mélusine
Roland
Roland


Messages : 889
Date d'inscription : 22/01/2011

MessageSujet: Re: Stephen KING - Nuit noire, étoiles mortes   Dim 25 Mar - 12:14

Je vais pas refaire une critique ici car y'a déjà de quoi lire et puis parce que bon, ça me saoule de me répéter ! Laughing Mais je suis d'accord avec vous pour dire que ce recueil est super ! J'avais des petites craintes moi aussi, surtout après un "juste avant le crépuscule" un peu trop tiède à mon goût. Mais là les histoires nous prennent par les tripes, enfin en tout cas je n'ai pas été insensible par les 4 histoires que King nous raconte et c'est ce que je cherche donc j'ai été comblée. Faut dire que ces 4 nouvelles sont particulièrement atroces Shocked

La nouvelle que j'ai le plus aimé est "Grand Chauffeur" qui m'a révolté et angoissé. Et puis surprise aussi par la force de caractère de Tess, par les "rebondissements" de l'histoire
Spoiler:
 
et par son dénouement.
Revenir en haut Aller en bas
fred
Myron Bolitar
Myron Bolitar


Messages : 1394
Date d'inscription : 07/10/2009

MessageSujet: Re: Stephen KING - Nuit noire, étoiles mortes   Dim 25 Mar - 14:09

Mélusine a écrit:
Mais là les histoires nous prennent par les tripes, enfin en tout cas je n'ai pas été insensible par les 4 histoires que King nous raconte et c'est ce que je cherche donc j'ai été comblée.

Moi aussi c'est ce que je recherche. Avec NNEM, on ne sort pas totalement indemne de ces histoires. J'aime aussi qu'une histoire me titille l'esprit, me perturbe, me pousse à me poser des questions, et le lendemain du jour où je l'ai fini, j'arrêtais pas d'y penser. J'étais en randonnée avec mon amie, j'arrêtais pas de lui parler de King, de ses histoires et des psychopathes. Laughing A un moment on traversait un bois où un type coupait des arbres avec sa tronçonneuse, et je lui ai dit : "Imagine que ce type perde la boule et se mette à courir après nous avec sa tronçonneuse ?!" "Arrête on est pas dans un Stephen King" qu'elle m'a répondu. Je lui ai rétorqué qu'il ne fallait pas en être si sûr. C'était drôle.

Mélusine a écrit:
La nouvelle que j'ai le plus aimé est "Grand Chauffeur" qui m'a révolté et angoissé. Et puis surprise aussi par la force de caractère de Tess, par les "rebondissements" de l'histoire
Spoiler:
 
et par son dénouement.

D'accord avec toi pour les rebondissements. Au début, je n'avais pas du tout imaginé que
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mélusine
Roland
Roland


Messages : 889
Date d'inscription : 22/01/2011

MessageSujet: Re: Stephen KING - Nuit noire, étoiles mortes   Dim 25 Mar - 22:47

Spoiler:
 
Palpitante cette affaire. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Raphaël
Kay Scarpetta
Kay Scarpetta


Messages : 734
Date d'inscription : 22/08/2009
Age : 39
Localisation : Laval (53)

MessageSujet: Re: Stephen KING - Nuit noire, étoiles mortes   Mar 27 Mar - 15:03

Il m´a fait de l´œil dernièrement. Mais d´épaisses piles de livres me disent de me calmer avec les achats...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.raphaeltexier.fr
ddelph
Don Quichotte
Don Quichotte


Messages : 2730
Date d'inscription : 30/08/2010
Age : 41
Localisation : Isère

MessageSujet: Re: Stephen KING - Nuit noire, étoiles mortes   Mar 10 Avr - 21:49

Bon, pas grand chose à ajouter à tout ce qui a été dit, je n'ai pas non plus été transportée par ces histoires mais il y a quelque chose dans chacune d'entre elles qui fait que l'on a envie de pousser la réflexion. 1922 est celle que j'ai le moins aimé, j'aurais sans doute préféré que la vie de cette famille soit plus développé pour tout ce qui s'est passé avant l'évènement puisque comme cela a été écrit plus haut, le meurtre, ici ne me paraît pas très crédible. Si on avait eu le temps de vouer la même haine à la victime que celle qu'ont nourris ses assassins, il aurait été plus facile pour moi de comprendre le geste. Grand chauffeur est par contre celle que j'ai préféré, elle, je l'ai trouvé tout à fait crédible et la toute fin
Spoiler:
 
m'a vraiment plu, j'ai même versé ma larme à ce moment - là, sensible que je suis. Extension claire m'a effrayé par son cynisme et là je m'attendais à un retournement de situation qui n'est jamais arrivé. Je trouve que Bon ménage est déstabilisante, c'est la seule pour laquelle je me suis vraiment posée la question "qu'aurais-je fait à sa place ?"
Bon j'ai tout de même eu beaucoup de plaisir à retrouver King, même si je n'avais pas été particulièrement déçue par Juste avant le crépuscule.
Revenir en haut Aller en bas
Jaina
Eragon
Eragon


Messages : 1752
Date d'inscription : 13/11/2010
Age : 39
Localisation : Finistère

MessageSujet: Re: Stephen KING - Nuit noire, étoiles mortes   Lun 4 Juin - 21:25

Bon, je l'ai terminé et je n'ai pas grand chose à rajouter après tout ce qui a été dit, à part que j'ai vraiment adoré ces 4 nouvelles, avec une préférence pour "grand chauffeur" et "extension claire" même si j'ai aussi beaucoup aimé les 2 autres nouvelles.

en tout cas j'ai trouvé qu'on était dans du pur Stephen King et qu'il était toujours fidèle à son style d'écriture des débuts car ça m'a beaucoup fait penser à "creepshow", les nouvelles (télévisées) dont il avait fait le scénario.
Revenir en haut Aller en bas
fred
Myron Bolitar
Myron Bolitar


Messages : 1394
Date d'inscription : 07/10/2009

MessageSujet: Re: Stephen KING - Nuit noire, étoiles mortes   Lun 4 Juin - 22:01

Eh bien ! on peut dire qu'il a fait l'unanimité, ce King là ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Nono
Admin
Admin


Messages : 9460
Date d'inscription : 17/08/2009
Age : 36
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: Stephen KING - Nuit noire, étoiles mortes   Mar 5 Juin - 20:43

Yep ! cheers

_________________
La Roue du temps tourne, les Eres se succèdent, laissant des souvenirs qui deviennent légendes. La légende se fond en mythe, et même le mythe est depuis longtemps oublié quand revient l'Ere qui lui a donné naissance.
(Robert Jordan)

La vie est une roue, son seul boulot c'est de tourner, et elle revient toujours à son point de départ.
(Stephen King)
Revenir en haut Aller en bas
http://marquetapage.one-forum.net
lanfear
Fantômette
Fantômette


Messages : 3248
Date d'inscription : 16/06/2010
Age : 40

MessageSujet: Re: Stephen KING - Nuit noire, étoiles mortes   Sam 20 Déc - 15:56

A mon tour ^^

1922

Je dois dire que Stephen King commence trés fort ce recueil ! En effet cette nouvelle est tout à la fois horrible, malsaine et pourtant on ne peut que compatir avec notre pauvre personnage. Cette nouvelle m'a rappelé un peu Thérèse Raquin, SK sait si bien décrire les tourments de georges que j'ai vraiment pensé à l'oeuvre de Zola.
Bon évidemment l'analogie s'arrête rapidement étant donné que Stephen King nous rajoute l'élément horrifique
Spoiler:
 
Et j'ai vraiment été surprise par la fin !
Spoiler:
 
Une nouvelle vraiment effrayante et passionnante.


Grand Chauffeur

Alors là cette nouvelle m'a donné vraiment du mal, je l'ai même laissé tomber un moment... Disons que le thème abordé est terrible et qu'avec sa façon de décrire si justement les sentiments de ses personnages, il ne m'en fallait pas plus pour arrêter ma lecture
Spoiler:
 
Mais quand on arrive à la deuxième partie de cette histoire
Spoiler:
 
Une nouvelle que je ne suis pas prête d'oublier !


Extension claire

La plus courte du recueil (mise à part l'inédite) mais alors elle est franchement monstrueuse ! Evil or Very Mad J'ai été écœurée une bonne partie de l'histoire, ça e donne vraiment pas confiance en la nature humaine !
Spoiler:
 


Bon ménage

Encore une histoire vraiment difficile et une question qui ne cessait de me revenir, que ferais-je, comment réagir ?
Spoiler:
 
La fin m'a bien sûr beaucoup plu sans vraiment me surprendre
Spoiler:
 


Dans l'édition du Livre de Poche on a une nouvelle en plus d'une vingtaine de pages à peine :

A la dure

Elle est très courte mais clôt ce recueil de manière effroyable, ce qui n'aurait pas dû me surprendre ^^ J'ai mis un petit moment à vraiment me rendre compte de ce qu'il se passait mais quand j'ai compris alors là j'ai encore du mal à digérer si je puis dire
Spoiler:
 


Donc voilà un recueil qui me marquera longtemps ça c'est clair, dans la postface Stephen King nous dit qu'il a u beaucoup de mal à écrire chacune de ces nouvelles et ça je veux bien le croire ! En tout cas et comme pour chaque oeuvre de ce génial écrivain je me suis régalée Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Mélusine
Roland
Roland


Messages : 889
Date d'inscription : 22/01/2011

MessageSujet: Re: Stephen KING - Nuit noire, étoiles mortes   Sam 20 Déc - 20:36

En effet, Extension Claire est une nouvelle vraiment malsaine !
Je suis contente que tu aies aimé !
Revenir en haut Aller en bas
lanfear
Fantômette
Fantômette


Messages : 3248
Date d'inscription : 16/06/2010
Age : 40

MessageSujet: Re: Stephen KING - Nuit noire, étoiles mortes   Lun 22 Déc - 10:42

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Raphaël
Kay Scarpetta
Kay Scarpetta


Messages : 734
Date d'inscription : 22/08/2009
Age : 39
Localisation : Laval (53)

MessageSujet: Re: Stephen KING - Nuit noire, étoiles mortes   Lun 25 Mai - 0:52

Des nouvelles d´une grande noirceur, et d´autant plus effrayantes pour certaines qu´elles ne font pas appel au surnaturel.

1922

Un tableau bien sombre de ce couple aigri, de ces jalousies campagnardes, du fils qui tourne mal (comment pourrait-il en être autrement ?), de la morale hypocrite de cette époque…
Spoiler:
 

Grand chauffeur

D´une cruauté et d´une crudité insoutenables ! Après le viol (scène sans concession), je m´attendais à un banal scénario de vengeance. Je m´attendais à ce que ça tourne mal… mais notre Stephen a plus d´un tour dans son sac ! Le coup des voix apporte un grain de folie bien vu.

Extension claire

Une histoire de pacte… qui surprend en développant l´attitude (odieuse !) du signataire, et non pas son châtiment. George Dabiel a nettement moins de classe qu´un certain Leland Gaunt, mais il est tout de même bien haut en couleurs (dans un tout autre style).

Bon ménage

On croit à l´histoire grâce à tous ces détails qui sonnent juste dans ce couple : ils s´aiment en étant agacés par leurs manies respectives, aucun des deux n´a un physique de mannequin… Ces deux-là pourraient être nos voisins ! De plus, la pauvre épouse est condamnée au silence non pas par sa lâcheté ou un amour excessif ou un entourage qui ne veut pas la croire, mais par des raisons réalistes.

À la dure

Comment se faire prendre par surprise ? D´abord, on prend connaissance d´un cauchemar. Et puis on constate un tout autre tournant de l´histoire… Une sacrée réussite !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.raphaeltexier.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Stephen KING - Nuit noire, étoiles mortes   Aujourd'hui à 6:35

Revenir en haut Aller en bas
 
Stephen KING - Nuit noire, étoiles mortes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Stephen KING - Nuit noire, étoiles mortes
» [King, Stephen] Nuit noire, étoiles mortes
» Stephen King - Nuit noire, étoiles mortes
» Cujo - Stephen King (1981)
» DANSE MACABRE de Stephen King

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marque ta page ! :: La Bibliothèque :: Fantastique / Horreur :: K-
Sauter vers: