AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Stephen King - Le Dôme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Nono
Admin
Admin


Messages : 9460
Date d'inscription : 17/08/2009
Age : 36
Localisation : Lyon

MessageSujet: Stephen King - Le Dôme   Mar 15 Mar - 22:36


Le Dôme : personne n’y entre, personne n’en sort.
A la fin de l’automne, la petite ville de Chester Mill, dans le Maine, est inexplicablement et brutalement isolée du reste du monde par un champ de force invisible. Personne ne comprend ce qu’est ce dôme transparent, d’où il vient et quand – ou si – il partira. L’armée semble impuissante à ouvrir un passage tandis que les ressources à l’intérieur de Chester Mill se raréfient.
Big Jim Rennie, un politicien pourri jusqu’à l’os, voit tout de suite le bénéfice qu’il peut tirer de la situation, lui qui a toujours rêvé de mettre la ville sous sa coupe. Un nouvel ordre social régi par la terreur s’installe et la résistance s’organise autour de Dale Barbara, vétéran de l’Irak et chef cuistot fraîchement débarqué en ville…
Nono : Pfiouuu ! Sacrée claque avec ce premier tome qui nous immerge (avec quel plaisir !) dans l'univers si connu de SK dès les premières pages. Aucune préparation, 10 pages et l'intrigue nous tombe dessus, sans longues préparations ni détours lassants. Et il n'y a pas beaucoup d'auteurs qui peuvent se vanter de savoir le faire aussi bien. Bon après, le rythme ralentit et on accède à l'habituelle tournée des personnages si chère à notre auteur fétiche. Mais aucun ennui cependant, l'histoire continue son déroulement avec des touches d'action au bon moment. Rien à redire jusque là donc et j'attends les mains tremblantes de me plonger dans la suite !! En attendant, je passe en mode spoiler Very Happy

Spoiler:
 

_________________
La Roue du temps tourne, les Eres se succèdent, laissant des souvenirs qui deviennent légendes. La légende se fond en mythe, et même le mythe est depuis longtemps oublié quand revient l'Ere qui lui a donné naissance.
(Robert Jordan)

La vie est une roue, son seul boulot c'est de tourner, et elle revient toujours à son point de départ.
(Stephen King)
Revenir en haut Aller en bas
http://marquetapage.one-forum.net
Carrie
VIP
VIP


Messages : 6589
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 47
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Stephen King - Le Dôme   Mar 15 Mar - 23:05

J'ai lu une bonne moitié du 1er tome et pour l'instant, j'aime beaucoup et je retrouve le Stephen King que j'adore Very Happy
Une fois n'est pas coutume, je ne lis pas le spoiler Razz

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://tristeanna.tchatcheblog.com
fred
Myron Bolitar
Myron Bolitar


Messages : 1394
Date d'inscription : 07/10/2009

MessageSujet: Re: Stephen King - Le Dôme   Jeu 17 Mar - 19:37

Pour le moment je suis d'accord avec toi Nono, on a là un King de très bon niveau, comme s'il s'était réveillé d'une sieste un peu trop longue et qu'il revenait plus en forme que jamais. J'ai bientôt fini le tome 1, et je me demande quand même si...
Spoiler:
 

En tous cas l'intrigue tient bien la route. Espérons que tout ça ne termine pas en eau de boudin quoi ! même si j'ai lu qu'il paraît que si ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Nono
Admin
Admin


Messages : 9460
Date d'inscription : 17/08/2009
Age : 36
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: Stephen King - Le Dôme   Ven 18 Mar - 22:11

Waouh après mon interruption forcée Evil or Very Mad j'ai commencé le tome 2 ce midi et... pfioouuu j'ai eu l'impression de m'envoler dès les premières lignes et me suis sentie comme si je venais de rentrer à la maison après un long voyage ! Une vrai tox c'est grave !!! Laughing

_________________
La Roue du temps tourne, les Eres se succèdent, laissant des souvenirs qui deviennent légendes. La légende se fond en mythe, et même le mythe est depuis longtemps oublié quand revient l'Ere qui lui a donné naissance.
(Robert Jordan)

La vie est une roue, son seul boulot c'est de tourner, et elle revient toujours à son point de départ.
(Stephen King)
Revenir en haut Aller en bas
http://marquetapage.one-forum.net
Mordoral
D'Artagnan
D'Artagnan


Messages : 102
Date d'inscription : 30/08/2009

MessageSujet: Re: Stephen King - Le Dôme   Jeu 24 Mar - 17:55

énorme déception Sad...

on en reparle quand vous l'avez fini Smile
Revenir en haut Aller en bas
MS
Astérix
Astérix


Messages : 616
Date d'inscription : 09/10/2009

MessageSujet: Re: Stephen King - Le Dôme   Jeu 24 Mar - 18:10

Mordoral a écrit:
énorme déception Sad...

on en reparle quand vous l'avez fini Smile

Moi itou, je suis déçu, mais un peu pas énormément, car j'aime bien, même si je m'attendais à un truc vraiment gigantesque, mais là pour ce que j'ai lu, je n'ai rien trouvé de faramineux, déjà vu chez SK et en mieux dans d'autres bouquins, mais bon... Rolling Eyes, j'avais mis la barre très haute et fondé beaucoup d'espoirs alors, je relativise ! Razz

Tu ne veux pas donner ton avis de suite ? Razz Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://michael.jl.sailliot.free.fr/
Nono
Admin
Admin


Messages : 9460
Date d'inscription : 17/08/2009
Age : 36
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: Stephen King - Le Dôme   Dim 27 Mar - 18:02


Sous le dôme, la petite ville de Chester Mill est toujours coupée du monde, et la résistance au dictateur auto-proclamé tente de s'organiser autour de Dale Barbara, un cuistot, ex-militaire totalement improbable. Mais plus les habitants s'agitent, plus l'air de la bulle devient irrespirable... Il faut bientôt choisir entre résister ou survivre.

Nono : Snif c'est fini Sad C'est la première pensée qui m'est venue en tournant la dernière page. Suivie immédiatement de "mais à quoi s'attendait Mordo ?" J'étais assez inquiète suite à son commentaire et finalement je n'ai pas du tout été déçue par la fin. Au contraire, elle colle avec l'histoire je trouve et n'est pas tirée par les cheveux. A la rigueur la seule chose dont je pourrai être déçue,
Spoiler:
 
, mais bon SK n'en a pas voulu ainsi, alors soit ! Du coup, si ce deuxième tome est plus calme que le premier (même si ça pète de partout^^), je l'ai trouvé bien dans la continuité de ce que j'avais lu auparavant et tout à fait à mon goût ! Le Dôme reste donc un très bon King à mes yeux, à l'image de Bazaar, Désolation ou le Fléau Smile (Et si vous pensez que ça ressemble trop à ces autres romans, il faut peut-être songer à changer d'auteur Razz )

_________________
La Roue du temps tourne, les Eres se succèdent, laissant des souvenirs qui deviennent légendes. La légende se fond en mythe, et même le mythe est depuis longtemps oublié quand revient l'Ere qui lui a donné naissance.
(Robert Jordan)

La vie est une roue, son seul boulot c'est de tourner, et elle revient toujours à son point de départ.
(Stephen King)
Revenir en haut Aller en bas
http://marquetapage.one-forum.net
MS
Astérix
Astérix


Messages : 616
Date d'inscription : 09/10/2009

MessageSujet: Re: Stephen King - Le Dôme   Dim 27 Mar - 19:07

Ton avis sur la fin est rassurant ! Razz

Citation :
(Et si vous pensez que ça ressemble trop à ces autres romans, il faut peut-être songer à changer d'auteur )

Heureusement, on ne lit pas que du King car ça peut lasser en effet sur le long terme (quoique...non ! lol !) Lorque perso, je dis que ça ressemble au Fléau, etc. etc., c'est surtout pour insister sur le retour au source. Enfin, je pense... Les derniers livres de SK sont différents, celui-ci se rapproche plus de ses premiers romans donc il ressemble beaucoup à... Ce n'est pas forcément un reproche. Razz

C'est comme lorsqu'on met l'accent sur le côté manichéen, c'est plus une constatation qu'un reproche. Quoique... Laughing

Trop, je ne pense pas personnellement qu'il ressemble trop à ces autres romans. Par contre, Dôme est pour moi, moins bon que tous ces livres précités, mais bon je ne l'ai pas encore fini et ça n'empêche pas qu'il soit très bon quand même. Razz
Revenir en haut Aller en bas
http://michael.jl.sailliot.free.fr/
fred
Myron Bolitar
Myron Bolitar


Messages : 1394
Date d'inscription : 07/10/2009

MessageSujet: Re: Stephen King - Le Dôme   Lun 28 Mar - 16:46

J'en suis page 360 du 2e tome et je prends un pied montrueux. Je ne l'ai pas encore fini, mais je l'aime autant - si ce n'est plus même ! - que Bazaar. Mais c'est clair que ça reste dans la même veine, comme je l'ai déjà dit ailleurs, de Bazaar, Tommyknockers, Désolation, Dreamcatcher, Fléau, Cellulaire, donc je rejoins assez Nono de ce point de vue. On pense à ces romans quoi.
Après pour le côté manichéen, je me demande toujours comment cette notion peut tant perturber. D'ailleurs, je n'ai pas l'impression que Dôme repose sur cet élément en particulier. Et puis, soyons réaliste : dans n'importe quelle situation il y a ceux qui luttent pour améliorer les choses, et ceux qui mettent des bâtons dans les roues simplement pour emmerder le monde. Et c'est comme ça dès la cour d'école.

Et puis, moi aussi je vais faire mon chieur, Dôme c'est quand même autre chose que le soporifique Duma Key ! Razz
Revenir en haut Aller en bas
Carrie
VIP
VIP


Messages : 6589
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 47
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Stephen King - Le Dôme   Lun 28 Mar - 21:18

A y est, je l'ai terminé cheers

Un livre où je retrouve le King que j’aime. Un huis clos oppressant, un dôme invisible qui s’installe on ne sait trop comment ni pourquoi ni par qui ! Mais finalement, ce n’est pas tant ce fait surnaturel qui est développé dans ce livre, mais plutôt comment réagissent les gens face à ça.
Spoiler:
 
Je pense que certains seront déçu par la fin qui peut sembler bâclée
Spoiler:
 
et sans beaucoup d’explications. En ce qui me concerne, je n’ai pas du tout été déçue.
Spoiler:
 
Spoiler:
 
Seul petit point négatif (entre guillemets) c’est le nombre de personnages. J’avoue que je m’y suis souvent perdu tout au long du roman, me demandant « tiens, c’est qui au juste lui/elle déjà ?! ». Mais à part ça –et c’est bien minime- j’ai beaucoup apprécié cette lecture. Par rapport aux quelques livres précédents qui m’ont, eux, pas mal déçus, j’ai l’impression avec ce livre de revenir aux sources et aux livres que j’ai aimé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://tristeanna.tchatcheblog.com
Raphaël
Kay Scarpetta
Kay Scarpetta


Messages : 734
Date d'inscription : 22/08/2009
Age : 39
Localisation : Laval (53)

MessageSujet: Re: Stephen King - Le Dôme   Lun 28 Mar - 22:05

Il est courant, chez Stephen King, d'avoir énormément de personnages. Je me rappelle Les Tommyknockers et Salem...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.raphaeltexier.fr
Carrie
VIP
VIP


Messages : 6589
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 47
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Stephen King - Le Dôme   Mar 29 Mar - 9:39

Oui, c'est vrai ! Sauf que pour les autres romans, j'arrive bien à assimiler les personnages. Tandis que là, j'ai eu du mal, je ne sais pas pourquoi !


_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://tristeanna.tchatcheblog.com
fred
Myron Bolitar
Myron Bolitar


Messages : 1394
Date d'inscription : 07/10/2009

MessageSujet: Re: Stephen King - Le Dôme   Jeu 31 Mar - 0:29

Et voilà, terminé. Crying or Very sad

C'était juste DEMENTIEL. Je le considère comme un chef-d'oeuvre, le meilleur roman de SK depuis 10 ans, soit depuis Dreamcatcher.
Je crois que SK a rarement atteint un tel degré de cynisme, d'ironie et d'humour noir qu'avec ce roman. Une attaque en bonne et due forme des hypocrites politiques et/ou religieux qui dirigent ou manipulent les populations, mais une attaque portant le déguisement d'une farceuse bien salope sur les bords, et orchestrée par un King les yeux brillants de malice, un sourire en coin ! :pirat:
Un roman en parfaite adéquation avec son époque, pour ce qui est de la modernité de certains accessoires utilisés par les personnages et pour le "message" écologique, et là je dois dire que je ne pensais pas que SK mettrait sur place une mécanique aussi apocalyptique. Shocked

Spoiler:
 

Quant aux personnages, énorme réussite. Surtout les "mauvais" que l'on a juste envie d'étriper et qui en même temps sont juste jouissifs tant ils sont bêtes et méchants, et surtout ignobles. Big Jim reste l'une des plus belles ordures sorties de l'imagination de SK ; il passe même devant le Norman de Rose Madder pour moi. Et Dooley de Histoire de Lisey est une mauviette de chez mauviette en comparaison Au départ, je pensais que tout allait trop vite, qu'on ne s'attacherai pas aux personnages, que la psychologie allait manquer, que ça n'allait pas être crédible... je me posais des questions, et en fait, au fil de la lecture, au fil des évènements, tout s'est épaissi, de plus en plus, l'histoire et les personnages ont pris une ampleur à laquelle je ne m'attendais pas et j'ai complètement été transporté à Chester's Mill et "vécu" avec les personnages sous le dôme. Le fil de l'intrigue est parfaitement déroulé, et King place ses bombes dévastatrices tous les 50 mètres, plus dangereux et déterminé que jamais ! La balance penche plus du côté de l'efficacité que de la profondeur, mais l'histoire n'en n'est pas dépourvue pour autant. Mais on a d'avantage à faire à un King très impulsif, très animal.

Et puis gros coup de coeur pour Chef Bushey et Andy Sanders, qui m'ont fait vivre des moments de grosse, grosse rigolade en pleine nuit ! C'était à se taper la cuisse parfois, je vous jure ! Ce King a une imagination qui dépasse l'entendement. On a beau dire, mais savoir écrire est une chose, savoir raconter une bonne histoire en est une autre, et SK, lui, est décidément l'un des plus grands conteurs américains qui soit. Quelle narration parfaite, quelle imagination, quel monstre !! Quel plaisir de retrouver cet écrivain là après une décennie de romans moyens ! (parfois plus que moyen même...)
Et puis ce qui marque aussi, c'est la tendresse de King pour l'humanité, les êtres humains (on sent l'amour et le respect qu'il y a pour certains de ces personnages - cela transparait dans les détails du quotidien, à travers leurs pensées, leur language) son humour (parfois désenchanté, parfois corrosif), sa parfaite connaissance des communautés dans les petites villes, et sa façon terriblement implacable de savoir ce qui se cache en chacun de nous, le meilleur comme le pire. Son génie du banal basculant dans l'horreur la plus pure... ça faisait longtemps que je n'avais pas pris une telle claque avec un de ses romans (ceux des années 2000) et là je m'incline profondément. Dôme est une bombe, l'un de ses romans les plus essentiels pour moi.
Pour ce qui est de la fin, elle me plaît. J'avoue que je m'attendais au pire, et puis en fait non.

Spoiler:
 

Bref, Chester's Mill va me manquer, sa population aussi...
Et si je n'avais qu'une chose à dire à mon écrivain préféré, ce serait juste : MERCI.
Revenir en haut Aller en bas
MS
Astérix
Astérix


Messages : 616
Date d'inscription : 09/10/2009

MessageSujet: Re: Stephen King - Le Dôme   Jeu 7 Avr - 8:41

Avis de Ms : Qu’on se le dise « Dôme « est un monument littéraire terrible. Certainement, le meilleur King de ces dernières années. Pas le meilleur King néanmoins, mais suffisamment bon pour qu’il soit dans le top Ten (entre la 5ème et la 10ème place peut-être ?).
« Dôme » commence de manière stupéfiante et il est difficile de reprendre son souffle les cent premières pages. Après le décor s’installe. La multitude de personnages oblige le lecteur à un certain temps d’adaptation, mais Stephen King a su passer d’un personnage de l’un à l’autre avec dextérité.
Contrairement à Duma Key ou à Histoire de Lisey, la psychologie des personnages est moindre. De ce fait, on retombe par moment dans les travers de Stephen King avec des personnages foncièrement bons ou des personnages foncièrement méchants. Des gentils-gentils contre des méchants-méchants. Cependant le manichéisme n’est pas aussi prononcé dans Dôme qu’il a pu l’être dans Le Fléau par exemple. De plus, c’est une particularité chez Stephen King qu’en fin de compte, on apprécie.
Et pourquoi les choses devraient-elles être plus compliquées ?
Cela mis à part, les personnages sont très intéressants. Malheureusement, la multitude de personnages oblige Stephen King a passé d’un personnage à l’autre rapidement et souvent on ne retrouve qu’un personnage que longtemps après. De ce fait, on s’attache moins aux personnages, peut-être qu’on a plus de mal aussi à s’y retrouver. Enfin bref, si la multitude de personnages a mieux été géré que dans Cellulaire par exemple, nous sommes loin du panache du Fléau, car si le Fléau brille par sa dualité, il brille aussi par l’attachement énorme que le lecteur ressent pour ses personnages.
Dans « Dôme », on s’attache moins aux personnages. On a donc un peu moins de peine pour eux. A vrai dire, il y avait de la place pour que Stephen King creuse encore plus profondément et fasse durer les choses, mais bon à ce niveau le roman dépasse déjà les 1000 pages alors…
« Dôme » excelle par contre dans ses scènes d’actions. Comme dit plus haut dès les premières pages, nous sommes happés dès le départ. Même si le rythme redescend après la première centaine de pages, il se passe beaucoup de choses dans ce « Dôme » et le lecteur en prend vraiment pour son grade. Les cent dernières pages sont toutes aussi jouissives que les cent premières pages, même si la toute fin peut paraître simpliste, voir risible pour certains. Cela reste néanmoins une fin à la Stephen King, logique en soi lorsque l’on sait que ce n’est pas forcément le point fort de l’auteur.
Mais ses points forts sont ailleurs. « Dôme » brille aussi par son côté humaniste. Stephen King nous déploie des sentiments forts, crues et touchants. Dans « Dôme », il dénonce les pires atrocités que sont capables de commettre les hommes en situation de crise, le profit que tire certains de cette situation de crise, prêt à tout pour satisfaire leurs exigences, à tuer, à sacrifier des innocents, sûrs en plus de leur bonne foi. Pour le bien de tous comme ces gens diraient.
Le chemin menant vers l’Enfer n’est-il pas pavé de bonnes intentions ?
Bref, Stephen King insère beaucoup de références, notamment faisant de Chester Mill, un IIIème Reich miniaturisé. Il donne ainsi un grand sens politique au « Dôme », une manière de peut-être dénoncer les systèmes totalitaires de ce monde.
Enfin pour finir, et même si on pourrait épiloguer encore et encore sur ce très bon roman, je dirais que « Dôme » est un roman surprenant. Personnellement, je ne m’attendais pas vraiment à ça. J’ai été un peu déçu au début car je m’attendais à quelque chose de plus fantastique, voir plus horrifique. Oh bien sûr, l’horreur est présent ici, mais pas dans le sens où je l’entends. Ici, il n’y a de fantastique que dans le dôme en question, qui frôle même la Science-fiction si je puis dire. Non, je ne m’attendais pas à ça et même si j’ai mis du temps à m’acclimater au « Dôme », je suis heureux de l’avoir lu, me suis régalé même à tel point que j’ai fais duré les dernières pages comme jamais je ne l’avais fait auparavant.
Un « Dôme » terrible donc !
Revenir en haut Aller en bas
http://michael.jl.sailliot.free.fr/
Abso
Roland
Roland


Messages : 805
Date d'inscription : 24/08/2009
Age : 28

MessageSujet: Re: Stephen King - Le Dôme   Jeu 7 Avr - 9:16

Ça c'est de la chronique qui donne envie de lire un livre !
Revenir en haut Aller en bas
MS
Astérix
Astérix


Messages : 616
Date d'inscription : 09/10/2009

MessageSujet: Re: Stephen King - Le Dôme   Jeu 7 Avr - 9:52

Waouh ! Abso qui complimente ma chronique, ça fait bizarre ou alors c'est ironique ? Razz Laughing
Sérieusement, j'ai eu dû mal à l'écrire, j'ai mis beaucoup de temps à m'y mettre aussi ! Ce n'est pas évident de se faire comprendre en ce monde...

Quand je disais que "Dôme" était plein de surprise ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://michael.jl.sailliot.free.fr/
Abso
Roland
Roland


Messages : 805
Date d'inscription : 24/08/2009
Age : 28

MessageSujet: Re: Stephen King - Le Dôme   Jeu 7 Avr - 10:09

Ce n'est pas du tout ironique mon petit MS. Je sais pas si je serai capable de faire une chronique si longue et si complète sur un bouquin...j'essayerai avec Ça de SK...
Revenir en haut Aller en bas
ddelph
Don Quichotte
Don Quichotte


Messages : 2730
Date d'inscription : 30/08/2010
Age : 41
Localisation : Isère

MessageSujet: Re: Stephen King - Le Dôme   Dim 24 Avr - 7:05

A mon tour alors, j'ai essayé de faire durer le plaisir mais avec mon gros besoin de lecture quotidienne ce n'était pas évident.

Pour résumer je dirais que je me suis régalée en lisant ce bouquin. Je fais partie de ceux qui aiment énormément l'évolution qu'ont suivie les livres de King, sans pour autant renier ce qu'il a écrit avant mais avec Dôme, j'ai eu l'impression de faire une cure de jouvence. On retrouve la recette qui a fait des chefs d'œuvre tels Le fléau, on voyage en terres connues et c'est très agréable.
Avec ce livre on entre directement dans le vif du sujet, il n'y a pas de temps morts, la narration se déroule sur une semaine pendant laquelle tout va être chamboulé pour les personnages.
Ceci dit, je pense que King aurait pu faire mieux en ce qui concerne ses protagonistes, il m'a manqué ces anecdotes que l'auteur a l'habitude de glisser si habilement dans le récit à propos de telle ou telle personne, qui font que celles - ci prennent vraiment de la consistance. Dans Dôme, les personnages sont centrés sur l'action présente, exceptés un ou deux "flashbacks" cruciaux mais insuffisant pour que je m'attache aux héros.
Je trouve que l'explication fournie par King et la fin se tiennent, vraiment rien ne m'a choqué ici.
Ollie est le personnage qui m'a le plus ému et

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Carrie
VIP
VIP


Messages : 6589
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 47
Localisation : Nord

MessageSujet: Re: Stephen King - Le Dôme   Dim 24 Avr - 8:23

ddelph a écrit:

Ollie est le personnage qui m'a le plus ému et

Spoiler:
 

Pareil ! Je ne l'ai pas dit aussi bien, mais j'ai beaucoup aimé ce passage du livre, qui est très fort en émotion.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://tristeanna.tchatcheblog.com
Koyuki
Emma Bovary
Emma Bovary


Messages : 80
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 24
Localisation : Louvain-la-Neuve (Belgique)

MessageSujet: Re: Stephen King - Le Dôme   Dim 24 Avr - 20:46

Il me tarde d'acheter le 1er tome, tous ces commentaires me donnent bien envie Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
fred
Myron Bolitar
Myron Bolitar


Messages : 1394
Date d'inscription : 07/10/2009

MessageSujet: Re: Stephen King - Le Dôme   Lun 25 Avr - 7:30

Carrie a écrit:
ddelph a écrit:

Ollie est le personnage qui m'a le plus ému et

Spoiler:
 

Pareil ! Je ne l'ai pas dit aussi bien, mais j'ai beaucoup aimé ce passage du livre, qui est très fort en émotion.


Tout idem ! Petite larme à l'oeil durant ces passages.
Spoiler:
 

Vraiment un grand roman.
Revenir en haut Aller en bas
lanfear
Fantômette
Fantômette


Messages : 3248
Date d'inscription : 16/06/2010
Age : 40

MessageSujet: Re: Stephen King - Le Dôme   Dim 7 Avr - 11:30

Mon avis sur le premier tome :

J'ai bien aimé cette lecture évidemment puisque la plume du King est toujours fabuleuse, ses personnages haïssables ou géniaux ne peuvent que fasciner (moi en tout cas) d'autant que les circonstances sont vraiment idéales pour attiser les mauvais côté humains. D'ailleurs sur ce coup là Stephen King a fait fort je dois dire entre Big Jim et Junior (je ne m'attarderais pas sur sa bande de copains :berk: ) on ne sait lequel détester le plus... J'appréhende de lire la suite ^^ mais d'un autre côté il me tarde aussi de voir comment ça va finir !
Sinon côté personnages sympas évidemment Barbie m'a plu tout de suite et j'ai été écoeurée
Spoiler:
 
, le trio Joe, Norrie et Benny est excellent et ce sont en définitive mes persos préférés de ce premier tome Very Happy
Mais voilà, j'ai ressenti une certaine déception, parce que je garde l'impression qu'il ne s'est pas passé grand chose durant les presque 700 premières pages mis à part une trés longue présentation, je ne me suis pas ennuyée attention mais cela reste un petit bémol à ce premier tome.
Revenir en haut Aller en bas
lanfear
Fantômette
Fantômette


Messages : 3248
Date d'inscription : 16/06/2010
Age : 40

MessageSujet: Re: Stephen King - Le Dôme   Mar 21 Mai - 7:52

Mon avis sur le 2 :



Ouahhhh ! Tel a été mon tout premier sentiment quand j'ai terminé ce second tome, le pourquoi de ce Dôme est tout simplement incroyable !
Spoiler:
 
Je m'attendais à beaucoup de choses pour conclure cette histoire mais là j'avoue que j'ai été vraiment sidérée de la façon dont ça s'emballe, je m'attendais plus à un truc du style "Bazaar", une espèce de guerilla entre les opposants de Big Jim et sa super police ^^ Et j'ai été ravie d'être surprise à ce point bien que
Spoiler:
 
Et cette fin !
Spoiler:
 
Un grand coup de chapeau à notre cher King pour ce livre qui est vraiment excellent cheers
Revenir en haut Aller en bas
Nono
Admin
Admin


Messages : 9460
Date d'inscription : 17/08/2009
Age : 36
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: Stephen King - Le Dôme   Mar 21 Mai - 20:47

Héhé, ravie que tu l'aies apprécié ;)

_________________
La Roue du temps tourne, les Eres se succèdent, laissant des souvenirs qui deviennent légendes. La légende se fond en mythe, et même le mythe est depuis longtemps oublié quand revient l'Ere qui lui a donné naissance.
(Robert Jordan)

La vie est une roue, son seul boulot c'est de tourner, et elle revient toujours à son point de départ.
(Stephen King)
Revenir en haut Aller en bas
http://marquetapage.one-forum.net
lanfear
Fantômette
Fantômette


Messages : 3248
Date d'inscription : 16/06/2010
Age : 40

MessageSujet: Re: Stephen King - Le Dôme   Mer 22 Mai - 14:49

Je les ai tous aimés Very Happy Et celui là est vraiment exceptionnel, quand je pense au travail qu'il a fait (ainsi que son ami ^^) sur le côté technique, je trouve ça stupéfiant et s'il y a bien un auteur qui au fil de ses romans cherche à toujours donner plus à ses lecteurs c'est bien notre King !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Stephen King - Le Dôme   Aujourd'hui à 6:39

Revenir en haut Aller en bas
 
Stephen King - Le Dôme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Cujo - Stephen King (1981)
» DANSE MACABRE de Stephen King
» LA BALLADE DE LA BALLE ELASTIQUE... de Stephen King
» COEURS PERDUS EN ATLANTIDE de Stephen King
» Connaissez-vous vraiment l'univers de Stephen King ? (Quizz)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marque ta page ! :: La Bibliothèque :: Fantastique / Horreur :: K-
Sauter vers: